Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake

Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake
...SOUVENEZ-VOUS DE LA VIEILLE REPUBLIQUE... HISTORIQUEMENT : LE MEILLEUR DE LA VIEILLE EUROPE...PAS DE CIVILISATION SANS LIBERTE+INITIATIVE..."QUE ROME PRENNE GARDE A LA COLERE DES LEGIONS... --- ... REMEMBER THE OLD REPUBLIC --- HISTORICALLY : THE BEST OF THE OLD EUROPE --- NO CIVILISATION WITHOUT LIBERTY + INITIATIVE --- "LET ROME BEWARE THE LEGION'S WRATH"...

1 août 2013

“Les Trois Amigos”: Anthony Weiner, Bob Filner, Eliot Spitzer...

1er août 2013 14 :57
 
“Les Trois Amigos”:  Anthony WeinerBob FilnerEliot Spitzer : trois méprisables juifs en recherche de légitimité politique au sein du parti Démocrate !!

Nombre d’entre vous le savent à présent, je suis né en tant que juif (en fait un juif cubain, ce qui fait de moi un “Juban“ : circoncis en tant que juif, ayant eu une somptueuse Bar-Mitsva, et à présent je suis un “Juif cardiaque“ [un juif au cœur]).
Quel est le rapport peut avoir ce fait avec ce blog ?
Bien c’est une question intéressante, puis-je me dire à moi-même.
Les récents scandales de harcèlement sexuel “à la Bob Filner“ (le maire Juif de San Diego), ensuite le paiement d’une prostituée par virement bancaire effectué par Eliot Spitzer (l’ancien Gouverneur de l’État de New York, Juif, également membre de l’Emperor’s Elite Club[1]) et enfin Anthony Weiner (dont vous avez maintenant qu’il est un “sexteur“ [sexe + texto/sms] compulsionnel [compulsive sexting’], m’a intrigué et conduit à trouver quelques points communs entre ces trois hommes ATTRAPPéS PUBLIQUEMENT dans ces types de transgression sexuelle.
Premièrement ce sont tous des hommes d’âge moyen, deuxièmement ils sont tous démocrates, troisièmement ce sont tous des hommes juifs. 
À présent, qu’est-ce que le fait qu’ils soient des hommes juifs a comme intérêt, aux yeux d’un psychiatre [Pieczenik lui-même] ayant eu à traiter nombre de politiciens ?
 Comme la plupart des groupes ethniques/religieux qui sont dans une minorité, les juifs tendent à jouer la “Géographie Juive [Jewish Geography]“.
Il s’agit d’un jeu informel dans lesquels un juif murmure à un autre juif que “je pense qu’il ou elle est juif/juive“


                                               Michael et Kirk Douglas[2].

D’habitude, nous attribuons dans ces moments-là le fait d’être juif à une star de cinéma ou à un politicien dont nous sommes tous d’accord que nous pouvons l’ADMIRER.
Clairement, en attribuant nos attributs ethniques propres à un individu distingué, pour que un quelconque accomplissement qui puisse avoir eu cette tendance à soulager notre sentiment d’infériorité inhérent, au fait que cette personne que nous admirons a “NOS ATTRIBUTS“, ce qui fait d’elle un modèle à admirer pour tous. Bien sûr, implicitement cela signifie que comme cette personne s’avère être juif, alors cela implique que tout le monde devrait admirer les juifs.
  OK ! Vous me suivez jusqu’à présent ?
Par exemple, la “Géographie Juive“, ça marche comme ça :
Les juges de la Cour Suprême Frankfurter et Brandeis étaient des intellectuels brillants formés à Harvard ; donc forcément (par la force des choses), ils doivent être “Juifs“.
Clairement, Clarence Thomas, lui aussi un juge de la Cour Suprême, dont il s’avère qu’il est noir, n’est pas juif[3]. 
Mais nous ne stigmatisons pas vraiment une personne du fait de sa race (PAS VRAIMENT). Penser à Sammy Davis Jr, Lenny Kravitz, Drake, Rashida Jones, et d’autres...
Vous avez compris l’idée, à présent.
 

Et qu’est-ce qu’il se passe lorsque quelqu’un comme le fameux, ou infamant Harrison Ford, le brillant acteur, n’est pas 100 % kasher ?
Alors nous le prenons à son propre mot : « quand je suis un homme, je suis irlandais, quand je suis un acteur, je suis juif [As a man I've always felt Irish, as an actor, I've always felt Jewish[4]. »]
Une moitié de pain (un verre à moitié vide), c’est mieux que rien, compris ?

Alors qu’est-ce qui se passe, quand trois “MEPRISABLES [SCHMUCKS]“ juifs blancs se suivent, et de façon pleinement publique, décident de s’autodétruire en s’exposant eux-mêmes au ridicule public pour des transgressions sexuelles évidentes et parfaitement documentées ?

« Si vous ne pouvez pas dire quelque chose de gentil, dites-le en yiddish »

Normalement, en tant que psychiatre certifié, je devrais invoquer le DSM-V[5]  de l’Association Psychiatrique Américaine [American Psychiatric Association] Mais plus franchement, j’ai plus de foi dans notre culture cinématographique américaine pour décrire quels types de crétins méprisables  [“PUTZIM” or “Schmucks”] sont ces trois hommes blancs juifs !

Encadré : pour ceux qui ne sont pas versés dans ce langage ésotérique mais vibrant, le yiddish : un “Schmuck“ peut être considéré comme un “vrai Putz“.

« Chérie, arrête ça!
Soudainement, Michel eut un sentiment puant que l’activisme n’était pas la seule chose que Barack avait expérimentée tandis qu’il était à l’Université »
[référence plus ou moins subtile aux préférences sexuelles interlopes de Barak Obama]

En fait, tant "Putz" que "Schmuck" sont des mots interchangeables remplaçant le mot : “PENIS”. Pourtant, la vraie connotation de “Schmuck“ et “Putz“ est réellement mauvaise : ça signifie en fait “jerk’“ (mouvement brusque/secousse, ici : méprisable, odieux),“odieux“ [obnoxious], “dégoûtant‘, etc… Au passage, le pluriel de “Putz“ est “Putzim” et le pluriel de “Schmuck“ est “Schmucks”. SIMPLE !!!
Est-ce que ces mots sont plus adaptés, en lieu et place des termes psychiatriques comme “addiction sexuelle“ ou bien “narcissisme malfaisant [malignant narcissism]“ ?

Donc, revenons aux “TROIS AMIGOS“, juste comme le film éponyme de John Landis en1986 avec Steve Martin, Chevy Chase, et Martin Shore : dans ce film, trois mauvais larrons [misfits] tentent de recouper leurs réputations à l’occasion d’un cas de méprise d’identité.
Malheureusement, Weiner, Filner et Spitzer ont des antécédents communs qui peuvent avoir contribué leur avoir donné le sens particulier de leur caractère uniques, imperméables à toute pensée critique, au (bon) sens commun, aux normes sociétales, ou à tout le reste du décorum “WASP :


1 : nous, les juifs, sommes le “PEUPLE ELU“ !
Par qui et pourquoi, ce sont les questions clés. Vraiment : qui a donc besoin d’être ainsi ELU?

2 : Nos MERES ont réaffirmé que NOUS, EN TANT QUE JEUNES GARçONS JUIFS, ETIONS “DES GENIES“, “SPECIAUX“, “IMPORTANTS“…

Si quelqu’un se souvient du livre “Génération de vipères“ [Generation Of Vipers] par Phillip Wylie (1942), une brillant attaque au vitriol contre la “maternité“ et la culture américaine… 

3 : Aucune femme ne peut satisfaire leur sens aigu de leur propre “titre“ [la conscience de leur titre en tant que juif, distinct du reste du monde], de leurs “enfantillages“ [propension à faire des caprices enfantins], de leur “immaturité“, de leur “agitation/impatience nerveuse/inquiète“ et de leur dépression inhérente“[6]. Ce dernier terme est La Clé, les amis. Mais pour autant, pas psychophile [psychobabble : jargon utilisé en psychologie populaire: pas vraiment exploitable, psychologiquement/psychiatriquement parlant].  

4 : “Regarde-moi, Ma ! », Crient les garçons tandis qu’il grimpe dans les arbres justes avant la chute inévitable qui le fait atterrir à l’hôpital.

5 : Vient ensuite ma scène de film favorite qui décrit les “TENDANCES AUTODESTRUCTRICES des “trois amigos“ : elle se trouve dans la dernière scène du film noir de gangster [black-noir gangster film], classique du genre de Raoul Walsh (1949) avec James Cagney, Virginia Mayo, Edmund O’Brien appelé “Viande Blanche [White Heeat][7], où Cagney est en haut d’un réservoir de pétrole brûlant, criant à sa mère tandis qu’il est en plein processus d’auto-immolation :
« [Je] l’ai fait, Ma ! Je suis au SOMMET DU MONDE ! »
[“Made it, ma! I am on TOP OF THE WORLD”].
Dernière scène : LES FLAMMES DEVORENT TOUT !!!
 
Ce film était une métaphore de l’inévitable autodestruction par la cupidité, le narcissisme et de la culture de gangstérisme politique décadent des États-Unis


Pour terminer sur ce blog, je voudrais remercier les TRANSGRESSEURS SEXUELS NON-JUIFS suivants, qui ont offrit à ce blogueur désolé [Pieczenik lui-même] quelque espoir, que les scandales politiques ne soient pas PARTIE INTEGRANTE DE LA CULTURE TALMUDIQUE :  
Merci Newt Gingrich (ex-Membre du Congrès du “Grand et Vieux Parti“ [GOP = Républicain] !
Merci Chuck Robb (Ex-Sénateur) !!
Merci à l’ex- Gouverneur de Caroline du Sud Mark Sanford

[jeu de mots : ]« mieux vaut des fellations [blowjobs] que pas du tout d’emplois [no jobs] »

Et bien sûr, cela va sans dire, nous remercions de tout cœur [of all faiths], comme personne d’autre l’EX-PRESIDENT BILL CLINTON !!!
Merci de tous nous sauvaient de [ce qui pourraient n’être que des] préoccupations et peurs des minorités paroissiales/de clocher [débats au sujet des religions et de ce qu’elles génèrent…].
Merci encore, Slick Willy[8]!!! Une fois de plus tu nous sauves la journée !! Ou au moins tu sauves ce blogueur… pour l’instant !!! :-D





[1] L’“Emperors Club VIP“ fut une agence d'“escort girls“ (prostitution de luxe) internationale basée à New York, fondé en 2004 par Mark Brener et Cecil Suwal et opéré depuis les comptes bancaires de QAT Consulting Group, Inc., et QAT International, Inc. l'agence fut fermée en mars 2008 des suites d'investigations fédérales [par le FBI] concernant des transferts d'argent suspicieux effectués par le Gouverneur de New York d'alors, Eliot Spitzer, qui mena à la découverte de cette opération en tant que parti d'un réseau de prostitution illégale [illegal prostitution ring]. Des suites de rapports publics présentant Spitzer comme un client (voir l’article correspondant sur WIkipedia anglophone), il fut forcé de démissionner de son poste. 

[2] Rappr : « Hollywood : Kirk Douglas fête son 100e anniversaire ! » (Le Monde Juif, 9 Déc 2016) ; « Le combat de Michael Douglas » (Paris Match|) ; « Kirk Douglas évoque ses racines juives en comparant Trump à Hitler » (Le Monde Juif, 22 septembre 2016).

[3] Encore qu'il y ait des juifs noirs, ce qui pose de légers problèmes existentiels aux autres juifs… Rappr : « Les Juifs noirs d’Afrique : état des lieux » (RFI, 6 juillet 2014) ; « RACISME EN ISRAEL: LE SANG IMPUR DES JUIFS NOIRS » (Blog Mediapart, 15 déc. 2013) ; « Noirs et Juifs, une histoire falsifiée au service des gourous » (Le Monde Juif, 22Fev2014).

[5] DSM-5 : manuel de l'Association Américaine de Psychiatrie (en français aux éditions Elsivier-Masson).

[6] « No one woman can satisfy their sense of ‘entitlement’;  ‘childishness’; ‘immaturity’; ‘restlessness;’ and ‘ inherent depression’ ».

[7] Titre en français : L’enfer est à lui.

[8]Slick Willy“ : Surnom qui fut donné à Bill Clinton du temps de son mandat de Gouverneur de l'Arkansas, sous-entendant des faits de corruption graves pour un serviteur de l'État…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire