Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake

Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake
...SOUVENEZ-VOUS DE LA VIEILLE REPUBLIQUE... HISTORIQUEMENT : LE MEILLEUR DE LA VIEILLE EUROPE...PAS DE CIVILISATION SANS LIBERTE+INITIATIVE..."QUE ROME PRENNE GARDE A LA COLERE DES LEGIONS... --- ... REMEMBER THE OLD REPUBLIC --- HISTORICALLY : THE BEST OF THE OLD EUROPE --- NO CIVILISATION WITHOUT LIBERTY + INITIATIVE --- "LET ROME BEWARE THE LEGION'S WRATH"...

29 novembre 2015

L'importance cruciale du corps des Inspecteurs Généraux de l'Administration Obama, mais ils sont en train d'être éviscérés!




 « Droit et avant », la devise (en français!) du corps américain des Inspecteurs Généraux
dont les membres sont supposés superviser tous les Départements(Ministères) et Agences...

L'importance cruciale du corps des Inspecteurs Généraux de l'Administration Obama, mais ils sont en train d'être éviscérés!

Un article récent du New York Times, « Tighter Lid on Records Threatens to Weaken Government Watchdogs [un resserrement des interdictions sur les dossiers menace d'affaiblir les chiens de garde du gouvernement] » (par Eric Lichtblau, 27 novembre 2015), examine le sérieux problèmes de la façon dont l'Administration Obama est en train d'épouser la "transparence", en rendant certain le fait que les Inspecteurs Généraux au sein de chaque Agence Fédérale n'aient pas de réels pouvoirs.

Dans chaque bureaucratie fédérale, il y a une division des Inspecteurs Généraux qui ont été assignés au devoir spécifique consistant à surveiller les activités de cette Agence particulière, afin de s'assurer qu'elle respecte bien la loi ; ces fonctions stipulées sont mises en œuvre d'après les mandats qui leur sont prescrits.
Or Eric Lichtblau, le journaliste, a découvert toute une gamme de comportements hérétiques en commençant par la DEA [Drug Enforcment Agency, Agence de répression antidrogue], menant à l'auguste DOJ [Department of Justice - Ministère de la Justice] et jusqu'au FBI ; dans toutes ces Agences ou Ministères, les pouvoirs des inspecteurs généraux se sont vus sérieusement tailler des croupières par l'Administration Obama.

Obama a en effet créé une attente artificielle selon laquelle la "Transparence" serait la pierre de touche de es deux Administrations alors qu'en réalité, il a rendu certain que l'accès à certaines données par les journalistes et les inspecteurs généraux soit sérieusement restreints. Aucune explication rationnelle n'a été donnée. Dès lors, les informations nécessaires requises afin de mener une étude indépendante par un quelconque parti extérieur, ont été au mieux restreintes, au pire refusées. 
 Rahm Emanuel, maire corrompu de la vie de Chicago.



Valerie Jarrett Bowman, avocate et femme d'affaires de Chicago, connu pour être la plus ancienne et la plus proche conseillère de Barack Obama.


Obama et ses "mignons" politiques ont démarré une course à la censure de l'information, qui est devenu l'apport condescendant de son mandat en tant que Président [POTUS]. Personne au sein de l'Administration ou à l'extérieur de la clique bien soudée de la Maison-Blanche [WH], n'est donc en mesure d'obtenir un accès complet à un quelconque narratif/récit qui pourrait contenir la vérité ou quoi que ce soit ressemblant à la réalité. Obama a effectivement dirigé une Administration où la fiction et la distorsion de la vérité sont devenus les réalisations principales de son mandat.


Wolfgang Halbig,  entrevue concernant la tuerie de SandyHook,  relayant ici des informations données par FBI relayant des informations données par le FBI http://www.sandyhookjustice.com/

 En témoigne le livre récent, « Nobody died At Sandy Hook», par James Fetzer[1], un enquêteur très dévouée qui s'est trouvé lui-même banni de toute diffusion de son livre sur Amazon.com, pour quelque absurde raison de non-sens arbitraire. Car le livre affirme catégoriquement ce que j'ai dit depuis le début ainsi que d'autres chercheurs de vérité ["truthers"] : ce que les officiels et la police d'État du Connecticut ont déclaré concernant les nombreux enfants morts dans la fusillade [de SAndy Hood] perpétrée par Adam Lanza, un geek Asperger maniaque des armes, était complètement faux.
[au sujet de SAndy Hook] J'ai abouti aux côtés d'une multitude d'autres investigateurs, à mettre en cause Obama et son homme lige en matière judiciaire (Eric Holder), pour la dissémination de mensonges et la création d'une "mise en scène" qui en tant que telle était criminelle et déjà constitutive d'une mise en examen. Le rapport du FBI de 2012[2] à corroboré nos conclusions[3] ; ainsi que l'on fait le rapport des inspecteurs généraux du DOJ.
À présents, Obama continue son échappée pavée de mensonges, exactement de la même manière que concernant le raid ayant permis la capture Oussama ben laden, et la création du terrorisme manufacturé par la CIA, qu'il s'agisse d'Al Qaïda ou de l'État islamique [ISIS].
À présent surtout, les Américains ont été privés de tout moyen légitime leur permettant de surveiller un POTUS incompétent et menteur, qui ce croit appartenir au panthéon des intouchables, entouré par des Services secrets rusés et corrompus, dont la loyauté demeure circonspecte et nécessite d'être remise en question (à la lumière des charges concernant la prostitution et les drogues[4]).
       Couverture du Daily News : révélations sur le maquignonage chez les agents secrets...

 Il est temps d'insister auprès de nos représentants législatifs, afin qu'ils exigent plus de transparence et une réelle surveillance, sinon nous citoyens aveugles, n'allons pas cesser de trébucher dans les âges sombres du mensonges. Nous devons nous investir avec résolution à fin de protéger ceux d'entre nous qui sont menacés par l'Administration, par tous les moyens possibles.
La vérité et l'intégrité ont été abandonnées sur le chemin du mensonge et de la ruse machiavélique. Même notre commandement militaire féminisé à échoué à nous protéger, aussi bien à l'interne qu'à l'externe : incompétence, lassitude, et une cupidité puante au sein de nos rangs supérieurs.

 Propmotion de l'homosexualité dans l'Armée, 
nombreuses déclarations pro-LGBT dans l'Armée qui sont dénoncées par Pieczenik.

 Eric K. Fanning, Sous-secrétaire à l'Armée de terre [Undersecretary of the Army] depuis le 30 juin 2015, Secretary of the Army [Ministre des Forces terrestres],  le premier homosexuel notoire à ces deux postes.

Les Américains peuvent et doivent combattre pour notre droit constitutionnel, celui de connaître ce que les serviteurs de l'État, POTUS et autres , sont en train de faire avec nos dollars de contribuables : des guerres non nécessaires à l'extérieur, tandis qu'ils essayent de mettre en œuvre un contrôle domestique abusif des armes à feu.
      Nous ne pouvons pas attendre encore une année et tolérer les absurdités d'un homme dont la crédibilité et l'intégrité sont complètement démolies par des données falsifiées, des [attaques sous] faux drapeaux, des mises en scène ; de même que par l'élimination des gardiens de l'inspection de notre bureaucratie, les inspecteurs généraux.

Il y a un vieux proverbe malais qui dit quelque chose comme cela :
« ne croyez pas qu'il n'y a pas de crocodiles dans l'eau parce que l'eau est calme » 

 


[1] « Nobody died At Sandy Hook - it was a FEMA Drill to Promote Gun Control ». Voir aussi le billet précédent de Pieczenik (23 novembre 2015) renvoyant sur « Amazon is the new Ministry of Truth: An interview with Jim Fetzer, editor of the Sandy Hook book BANNED by Amazon.com » (Natural News, 24 novembre 2015). Vidéo par Alex Jones (infowars) ici; voir aussi d'autres sources patriotiques comme «FBI Publishes Report Stating Nobody Died At Sandy Hook » (Truth and Action, non daté); «Nobody Died At Sandy Hook - It wasn’t a School Massacre. It was a FEMA Drill [personne n'est mort à Sandy Hook - n'était pas un massacre scolaire, c'était un entraînement de la FEMA] » (Memory Hole [référence au "Trou de mémoire", dans le roman "1984" de Orwell]. «Rejoice for Christmas: No One Died at Sandy Hook or Boston Bombing! [De la joie pour Noël : personne n'est mort à Sandy Hook à l'attaque à la bombe de Boston] » (entrevue de Jim Fetzer, Veteran Truth Radio).

[2] Voir aussi: «A Study of Active Shooter Incidents in the United States Between 2000 and 2013 » (FBI, non classifié, c'est septembre 2013).

[3] Comparer : « La tuerie de Sandy Hook aux États-Unis, lubie des complotistes » (France Info, 18 novembre 2014).

[4] Rapprocher : « the DEA has failed to eradicate marijuana » (washington post, 27 novembre 2015), Sur le fait que la lutte antidrogue de la DEA ressemble à une plaisanterie.  Vidéo Infowars sur la question : «DEA Girl: Happiest Mugshot in America »  :  une étudiant d'université arrêtée avec un large assortiment de drogues, faisant face à une peine de prison de 215 années et 30 000 $ d'amende, ne semblant pas vraiment préoccupée par sa situation... et l'on apprend que son père est officiel haut placé de la DEA. Rapprocher encore : «Dark Alliance : The CIA, the Contras, and the Crack Cocaine Explosion » (Gary Webb, Seven Stories Press, 1998, il fut dit que l'auteur se suicida en 2004 de... deux balles dans la tête)...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire