Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake

Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake
...SOUVENEZ-VOUS DE LA VIEILLE REPUBLIQUE... HISTORIQUEMENT : LE MEILLEUR DE LA VIEILLE EUROPE...PAS DE CIVILISATION SANS LIBERTE+INITIATIVE..."QUE ROME PRENNE GARDE A LA COLERE DES LEGIONS... --- ... REMEMBER THE OLD REPUBLIC --- HISTORICALLY : THE BEST OF THE OLD EUROPE --- NO CIVILISATION WITHOUT LIBERTY + INITIATIVE --- "LET ROME BEWARE THE LEGION'S WRATH"...

21 mars 2017

Le Gouvernement US surveille tout le monde ! Il faut dépasser ça !

Le Gouvernement US surveille tout le monde ! Il faut dépasser ça !



Deux questions cruciales :
·                     Sommes-nous surveillés [monitored] par le gouvernement US ?
·                     La Russie a-t-elle été impliquée dans la victoire électorale de Trump?

Depuis quelque temps déjà, notre pays a été distrait par ces deux questions avec lesquels les Faux médias [#fakenews] nous ont harcelé, depuis quelle surprise ? Les résultats des élections, évidemment.

Et devinez quoi??! Je sais que je suis surveillé sur une base 24/7. Et comment je le sais ? Parce qu’il m’a été demandé par ceux qui font ce genre de choses, si j’étais bien en accord avec le fait pour eux de surveiller, moi et mes activités Internet, téléphonique et télévisuelle ? J’ai poliment dit : « bien sûr », vous allez de toute façon le faire dans tous les cas, mais c’est gentil de votre part de demander. Quiproquo : j’ai demandé si ces surveillances pourraient m’aider à conserver mon compte AOL (Assholes on Line [plaisanterie de Pieczenik suite à ses nombreux déboires avec sa connexion Internet et au service client déficient : « Trous du c** en ligne »]) relativement intacte et vide de courriers indésirables [spams].
Si moi-même, un “pas grand-chose“ en comparaison de Trump et sa famille, j’ai pu être surveillé sous les Administrations Bush Jr/Obama/Trump, alors il est assez facile de présumer que Trump lui-même aurait lui aussi été surveillé.

La raison est le besoin éprouvé par la République, de maintenir une constante surveillance sur ses citoyens. Je déteste devoir vous révéler cela, mais les Américains ont été sous la surveillance de la NSA depuis 1949. Oui, cela remonte bien à l’époque de FDR!


Citation depuis la Stanford Law Review [revue de droit de l’université de Stanford] : « quand FDR a réalisé un contournement législatif et à mis sur écoute [wiretapped] les citoyens US, contre la prohibition des mises sur écoute ordonnée par le Congrès et la Cour Suprême US… »[1] (Neal Katyal et Richard Caplan ; Stanford Law Review, p. 102 Vol.60]
Ce qui était déjà assez bien aux yeux de FDR à cette époque, croyez-moi si je vous dis que chaque POTUS [Président américain] depuis lors à réaliser son propre contournement contre toutes les prohibitions en apparence resserrées, de nature civiles ou criminelles, provenant du Congrès ou de la Cour Suprême (incluant le FISA : Foreign Intelligence Surveillance Act de 1978).

Rappelez-vous : FDR a ordonné la détention massive de citoyens nés américains : japonais, italiens ou allemands. Ce qui est déjà “pas mal“, pour un homme de gauche « au cœur saignant » [bleeding heart Liberal] !
Ne soyez pas trompés sur le fait que chacun de nos POTUS, aussi bien Démocrates que Républicains, qui pourraient dénier toute connaissance au sujet des surveillances en cours de la part du Gouvernement américain sur les citoyens américains… c’est juste un canard [mensonge] ! [Dans leur esprit,] La République doit être protégée à tous les prix, même quand elle attaque son propre peuple (11 septembre 2001).[2]

À présent une seconde question : savoir si les Russes ont influencé la victoire électorale de Trump ?
La réponse est NON !

            Il n’y a pas de preuve claire que la Russie ait eut quoi que ce soit à voir avec la victoire de Trump au collège électoral. Pour les Russes, c’était et c’est indifférent de savoir qui devient le POTUS. Poutine et ses prédécesseurs savaient de toute façon que le Gouvernement US est loin d’être les occupants spécifiques de la Maison-Blanche et du Département d’État.
La motivation basique des Russes et d’être en mesure de commercer effectivement. Pour exemple, quand la Russie a eu besoin de blé sous l’Administration Reagan, les fermiers de l’Iowa ont gagné beaucoup d’argent en vendant leurs excédents de grains à la Russie (et même vers Cuba). Rappelons-nous avant tout que « l’affaire de l’Amérique et sa politique étrangère, c’est de FAIRE DES AFFAIRES ! [business of America and its foreign policy is BUSINESS!]  ». Le dollar américain et le rouble russe sont reliés à toutes les époques par des intérêts affairistes nationaux, pas par de l’idéologie.
 Si la Russie veut nous vendre son pétrole et son gaz, nous pouvons trafiquer ou ne pas trafiquer avec cela à volonté [manipuler les cours]. De façon similaire, la Russie peut utiliser la guerre économique à fin de rabaisser les prix du pétrole et du gaz, du blé et du grain, créant un déficit majeur de notre balance globale des paiements[3].


Poutine : « Avez-vous vraiment pensé que j’aurais laissé les patriotes perdre ? »
… Plaisanterie mi-figue, mi-raisin, typique de l’humour des opérationnels…

Requérir le FBI pour lancer une enquête, sur une interférence russe présumée à l’occasion des élections présidentielles américaines de 2016, ceci représente à la fois une perte d’argent et de temps précieux. Cela pourrait possiblement être par contre une façon de canaliser les fonds illégaux vers quelque entité soudoyante.
 Le FBI s’appuie sur un réseau de contre influence/ingérence [Counter-Intelligence] qui s’étend sur 17 Organisations de Renseignement différentes. Aucune de ces 17 Organisations de Renseignements ne va trouver quoi que ce soit de probant ou même de criminel.
La légitimité de Trump est ex post facto [rétroactive]. Elle fut déjà déterminée dès novembre 2016. Toutes les diversions susmentionnée ne sont rien d’autres que des distractions nous éloignant des tâches bien plus importantes, consistant notamment à faire décroître notre bureaucratie boursouflée.
Au fil du temps, des millions d’employés du Gouvernement US, vétérans ou pas, vont devoir trouver un vrai travail, pas un de ces emplois pour lesquels l’État “nounou“ va payer pour lui ou pour elle son opération afin de changer de sexe[4]. Beaucoup sont payés pour être des rats de laboratoires ou sont dans un mode apparatchik, c’est-à-dire payés pour constituer des obstructions.


Nous devons exiger des considérations plus sérieuses de la part de notre système de représentation législatif dysfonctionnelle, et de la part de notre FBI hautement compromis.
Les Américains ont une destinée manifeste ! Nous voulons devenir grands à nouveau !
#MAGA ! (« Make America Great Again » - slogan de Trump : « Rendons l’Amérique Grande à Nouveau »)



[1] citation originale : « when FDR made an [end-run] and wiretapped US citizens against the wiretapping prohibition of the Congress and the US Supreme Court »
[2] Note CVR : on voit bien ici le danger de remettre en cause le sens de l'État, par la faute du détournement de l'État par des hommes politiques à l'honorabilité douteuse, détournant les moyens de l'État contre le peuple, qu'il est censé protéger.
[3] Un point qui est théorique, mais nettement moins réelle dans la réalité historique : c'est bien tu ne manipulations artificielles des cours du pétrole notamment, en utilisant l'Arabie Saoudite à cet fin, qui a permis de mettre à genoux l'URSS. C'est très certainement l'exemple auquel Pieczenik pense en premier lieu, ayant été impliqué dans la démolition de l'URSS.
[4] Référence ici à la façon dont l'Armée américaine fut mise sous pression par l'idéologie LGBT sous l’ère Obama, jusqu'à payer le changement de sexe : « Taxpayers will pay for Bradley Manning’s sex change, Army says in reversal » (LifeSiteNews, 16 fev.15) ; « Meet Shane, The Army’s First Openly Trans Soldier » (Huff Post, 07/14/2015) ;  « DoD Announces New Transgender Policies; Will Pay For 'Gender-Reassignment Surgery' » (DailyWire, 30 juin 2016) ; « Pentagon to Pay for Some Sex-Change Operations for Transgender Troops » (Military.com, 21 septembre 2016).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire