Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake

Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake
...SOUVENEZ-VOUS DE LA VIEILLE REPUBLIQUE... HISTORIQUEMENT : LE MEILLEUR DE LA VIEILLE EUROPE...PAS DE CIVILISATION SANS LIBERTE+INITIATIVE..."QUE ROME PRENNE GARDE A LA COLERE DES LEGIONS... --- ... REMEMBER THE OLD REPUBLIC --- HISTORICALLY : THE BEST OF THE OLD EUROPE --- NO CIVILISATION WITHOUT LIBERTY + INITIATIVE --- "LET ROME BEWARE THE LEGION'S WRATH"...

11 juin 2017

L’anxiété des jeunes enfants du millénaire !



L’anxiété des jeunes enfants du millénaire !
La récompense pour la participation au XXIe siècle : l’anxiété massive pour tout et n’importe quoi !

J’ai remarqué à une époque récente, que chaque jeune enfant reçoit une récompense pour participer simplement à une certaine activité. L’intention sous-jacente est de faire en sorte que l’individu se sente confortable même s’il n’a pas rencontré le succès, par le simple fait d’accomplir une certaine activité.
« Vous avez dit bizarre ? Comme c’est bizarre »…

La vérité, c’est que la plupart de ces gens ne se sont engagés à rien d’autre de plus risqué que d’avoir assisté au cours d’un lycée ou d’une université chère (ce sont tous des rapaces [dans le système d’éducation payant des États-Unis]). Nous avons perdu plusieurs générations d’adolescents et d’“enfants du millénaire“[1], dont la seule obsession dans la vie n’est que d’atteindre le meilleur de ce qu’ils pouvaient faire, à savoir entrer dans le lycée/université de leur choix ou bien ne rien faire du tout.
Clairement, ce sont là des actions transformantes. Candidater pour des écoles et attendre ensuite d’y être accepté, c’est quelque chose qui tape sur les nerfs. À présent, ça a atteint des proportions exponentielles.
Or à moins d’entrer dans une école de commerce, il n’y a que peu de valeur dans une soi-disant “éducation générale“ enseignée par d’autres, qui sont hautement indemnisés pour ça. Cela ne vous fait pas penser plus clairement où de façon plus créative. Tout ce que l’éducation fait réellement [dans le système américain], c’est endetter l’étudiant pour le reste de sa vie.

« La classe d’étudiants de 2015 est la plus endettéee jamais connue »

Les lycées, Universités et écoles supérieures sont devenues un axiome rationnel pour les plus ambitieux adolescents qui n’ont expérimenté que peu de choses autres dans leur courte vie. L’approbation pour les universités ou pour une université médicale, a toujours été une préoccupation secondaire pour moi. Il s’agissait de la notion selon laquelle je pourrais être compétitif dans un monde chargé d’ambition, de détermination, et de peur du rejet. C’était la mise à l’échelle de la hiérarchie sociétale, qui garantissait quelque chose comme du défi qui nourrissait mon excitation.
La course était plus importante que les accolades finales. Cela m’a pris plusieurs années pour comprendre complètement un aspect important de ma propre vie. Ce n’est pas ce que les autres gens pensent qui est important. C’est ce que j’ai déterminé comme important dans ma propre vie, qui rend mon voyage incroyablement intéressant et exténuant.
À chaque fois que j’atteignais une boîte postale, j’étais excité d’insérer ce que j’avais conçu et pensé comme mon manuscrit le plus important jamais écrit, spécialement par moi. Je n’ai même jamais su comment taper à la machine, quand j’ai commencé à écrire des nouvelles. Au lieu de cela, j’ai trouvé mon plus grand plaisir à écrire avec un stylo sur des feuilles de papier jaune. En temps voulu, un ami très cher (en fait sa fille), m’a appris comment taper et les mots sont alors sortis naturellement de mon esprit comme une diarrhée. Bien de ces mots étaient en fait assez “merdiques“…


           
En cet âge de l’Internet, la notion d’un travail stable devient de plus en plus éthérée. Les “emplois ennuyeux” ont supplanté les salaires tombants tous les mois et les emplois sécurisés à vie. Aujourd’hui chaque jeune doit être capable d’initier un nouvel emploi l’un après l’autre, jusqu’à la fin de leur vie. L’automatisation supplante à la fois le travail manuel et les employés habiles comme les docteurs, les avocats, les guerriers et les chauffeurs-routiers.
Les emplois passés ont disparu dans les temps modernes. La patience et la focalisation ont été transmutée dans des moments de courte attention, grâce aux IPhone et IPad. L’anxiété a cru exponentiellement, parce que la peur et l’incertitude définissent le présent et le futur de ces enfants du millénaire.
Où vais-je donc, Seigneur ?

Ce n’est pas une question facile à laquelle répondre. Dans un monde où de nombreux choix sont accompagnés de promesses vides (éducation virtuelle et réalité virtuelle), rien n’est plus garanti.
Aucun emploi ne peut et ne va remplir une vie entière d’efforts. C’est là que nous allons avoir une combinaison de vocations, combinées avec des vocations mineures, afin d’apaiser l’état de notre anxiété. Les guerres vont être menées sur les champs de bataille des nombres binaires, et de la surveillance mondiale.
« La sanité [salubrité d’esprit] va devenir un “goût acquis“ [Sanity will become an “acquired taste”] » (attribué à un mafioso Juif Syrien).

« La route non prise »[2] de Robert Frost, pourrait devenir le chemin d’un futur personnel indéfini inconnu. Tout est possible tandis que dans le même temps rien ne sera réalisé. Des choix réfléchis et des risques calculés, vont être les normes définies d’un certain futur pour les enfants du millénaire. L’échec va devenir le meilleur ami ou ennemie de chacun… dépendant des besoins individuels et des perceptions de chacun.



 

Une vie entière pourra être réalisée en une nanoseconde ou un éon. Le choix va toujours être déterminé par l’individu. À présent la volonté collective, va toujours être capable d’exercer une pression sur les électrons libres et les chercheurs, en les hantant sans cesse avec de nouvelles normes évoluées et ad hominem [pour l’homme].
Tandis que davantage de changements se produiront, moins de changements vont en fait se révéler. Le paradoxe de ce futur a déjà été inscrit dans les tablettes de différents modèles heuristiques [propice à la découverte], qui vont se dévoiler dans des narratifs avec de nouvelles initiales et moins de caractères alphabétiques. Twitter devient le paradigme de la brièveté. La colonne nécrologique ne va plus être qu’une photo Instagram avec “RIP“ écrit au-dessous, apparaissant pour une seconde et disparaissant la seconde d’après.

Gustave Flaubert, le nouvelliste français proéminent, a écrit :
« Etre stupide, égoïste et avoir une bonne santé sont les trois conditions du bonheur. Mais si la stupidité n’est pas la, tout est perdu ».[3]



[1] Millennials" :  "enfants du millénaires / génération Y" (c'est-à-dire la génération devenue adulte dans les années 2000).
Sur les manifestations de jeunes couards instrumentalisés à l'occasion de la démolition sociale des États-Unis, et la future guerre de tous contre tous : question cynique et pleine d'humour, « les médias sociaux seraient-ils en train de créer une génération de couards?».

[3] Flaubert, lettre à Louise Colet 13 août 1846.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire