Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake

Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake
...SOUVENEZ-VOUS DE LA VIEILLE REPUBLIQUE... HISTORIQUEMENT : LE MEILLEUR DE LA VIEILLE EUROPE...PAS DE CIVILISATION SANS LIBERTE+INITIATIVE..."QUE ROME PRENNE GARDE A LA COLERE DES LEGIONS... --- ... REMEMBER THE OLD REPUBLIC --- HISTORICALLY : THE BEST OF THE OLD EUROPE --- NO CIVILISATION WITHOUT LIBERTY + INITIATIVE --- "LET ROME BEWARE THE LEGION'S WRATH"...

18 juin 2017

[Megyn Kelly / Alex Jones] La Belle et la Bête de l’information!



La Belle et la Bête de l’information!

 
La Belle et la Bête : Megyn Kelly de NBC et Alex Jones d’Infowar!
Bienvenue dans le monde non conventionnel, « bas et sale », de la Guerre Psychologique!

Regardez Alex Jones, Maître Bête de l’Info [Master Info-Beast], manipulant la celle qui semble si sûre d’elle, la vamp insipide Megyn Kelly.
J’ai attendu le moment et le lieu où certains faux journalistes des médias PC[1] comme Megyn Kelly, approcherait l’impétueux, intelligent et excessivement malin Alex Jones d’infowars.com. La semaine passée, mes souhaits ont été finalement exaucés lorsque Megyn Kelly a approché de façon sélective notre combattant de la liberté et performeur d’Austin, Texas, afin de l’interviewer pour son émission spéciale du dimanche soir [Sunday night special], le 18 juin 2017. Elle voulait montrer au monde le « côté vrai et humain d’Alex Jones ». En fait NON !


Comme la plupart d’entre vous le savent, je me suis exprimé dans son émission depuis plus de 14 ans, depuis le « faux drapeau » du 11 Septembre. Subséquemment, lui et son équipe merveilleuse (Nico, Alejandra, Chris, et. Tous les autres) m’ont contacté de temps en temps au sujet de certains enjeux d’actualité.
Lorsque la tuerie de Sandy Hook s’est produite, j’ai par exemple été volontaire pour expliquer comment notre pathétique Département de la Justice [DOJ], à la guise des corrompus Eric Holder/Obama, ont mis en scène ce faux drapeau dans la riche ville du Connecticut de Newtown. L’école avait été vidée auparavant par suite d’une contamination à l’amiante. Il n’y a pas eu de fusillade pas plus que de morts ; sauf pour les caméras ayant mis en scène les plaintes simulées et les acteurs de crise avides et corrompus[2].
Je n’ai jamais insisté pour qu’Alex souscrive à mes propres découvertes (corroborées par la double photo du NY Times, montrant le PEF[3] “poseur“ du Connecticut ayant un soi-disant TSPT[4]). J’ai aussi interviewé l’un de mes propres précepteurs en Santé Mentale de l’Université Médicale d’Harvard [Mental Health Harvard Medical College] du Mass. [Massachusetts], qui a admis avec moi que son stagiaire psychiatrique de l’Université Médicale de Yale, qui avait diagnostiqué Adam Lanza [le tueur officiel de Sandy Hook] comme “Autiste/Asperger’’, était hautement compromis. 
Sandy Hook fut une grosse aubaine pour les officiels menteurs, trompeurs et incompétentes du Connecticut, qui ont été payé des millions de dollars afin de mettre en scène cet événement, au soutien du désir de Eric Holder et Obama et du DOJ, afin d’initier un contrôle des armes aux États-Unis[5].

À présent, laissez-moi revenir au point central de mon billet aujourd’hui. La clé pour comprendre cette entrevue fuitée, c’est la compréhension incroyable dont a fait preuve Alex Jones, en pré-emptant [mettant en échec] cette « Sirène de NBC », avant, pendant et après la diffusion de l’émission.




N’étant pas un novice de la guerre psychologique, Alex a secrètement enregistré toutes ses conversations préalables à l’émission avec la “Timide Maîtresse[6] (à la Andrew Marvel). Megyn Kelly était artificiellement démonstrative, de manière tellement flagrante avec des sollicitations verbales comme la suivante :



« Mon but est pour vous, Alex Chéri [Alex Honey] et vos auditeurs farfelus et cinglés [wacky, nutty] et la gauche (“vrais et sincères américains de sang“) – vous savez [que] mon chéri [liebling] qui va voir cette nouvelle émission sur NBC, [il doit se] dire :  « Wow, c’est vraiment intéressant… »
Et voilà le plat de résistance :
« ça ne va pas être une émission de type "je vous ai attrapé" [SOME GOTCHA hit piece], je vous le promet! » 

Incroyable ! Elle le prie de croire en elle et ses manières rusées et sans sincérité, drapée derrière des ongles manucurés, une coiffure impeccable et un verbe onctueux.
Alex a rétorqué :
« Je pense rétrospectivement que cela s’est probablement passé (Sandy Hook). J’ai débattu sur mon devoir de montrer les deux côtés de l’affaire. Je crois que des gens sont morts là-bas ». Je pense que la réponse d’Alex était une concession au mensonge des médias PC, de même qu’à une poursuite légale non nécessaire initiée par son ex-femme contre lui pour la garde de ses quatre enfants.
Alex était bien préparé comme un guerrier de l’information, face à ces sollicitations désespérées de la part d’une prostituée multi millionnaire des soi-disant médias, jetant ses derniers feux avant d’être lancée sur un autre réseau médiatique.
Megyn constitue une sérieuse régression pour le concept évolutif de pouvoir féminin à la fois dans les affaires et dans la politique. Pour ces femmes qui ont atteint le succès sans avoir besoin de minauder [pandering] face au narcissisme des hommes ou des autres femmes, elle constitue un embarrassant complet : toujours désireuse d’opposer son propre ego contre ces hommes dont les egos sont sans bornes [Trump], elle se trouve dès lors sans cesse à la fois désireuse et frustrée. Pourquoi ? Elle n’a aucune compréhension du concept de guerre psychologique alors qu’elle prétend s’insérer elle-même dans le champ de bataille des cerveaux sans habilité ni préparation. Ses seules armes sont ses organes sexuels, ses phéromones et une bonne tonne de maquillage et de laque à cheveux.
Voici les simples leçons que Alex a utilisées préalablement, durant et après cette “guerre“ contre Megyn Kelly :

·                     Il a créé une perception erronée de lui-même, afin que l’adversaire puisse confortablement se focaliser sur un élément de cette persona [fausse personnalité/masque]. Pour Alex, c’était facile. Il semble apparaître comme un “conspirateur sauvage et fou“ face aux mensonges et faussetés. En fait, Alex est bien plus conscient de quelle part exacte de vérité il va permettre dans ses divagations en apparence sarcastique.
·                     Pour ceux d’entre nous qui ont été invité de nombreuses fois dans ses émissions, il est facile pour moi de mesurer à quel moment il devient sérieux et focalisé. En apparence il va souvent cacher ceci avec une exégèse au sujet de la guerre entre les “mondialistes et les nationalistes“.
·                     La meilleure tromperie est toujours apparente pour moi lorsqu’Alex MELANGE DES FAITS ET DE LA FICTION. De cette façon, il crée une atmosphère d’ambiguïté dans laquelle les prédateurs sycophantes, comme Megan Kelly, sont embourbés dans sa réalité au sujet de laquelle elle se faisait balader, ne pouvant pas dire grand-chose.
·                     Pour moi, il est facile de distinguer la différence quand Alex me pose des questions. J’écris la vérité à travers la fiction (dans mes nouvelles), sur laquelle Alex met continuellement l’emphase pour son audience, afin qu’il puisse lire mes livres. Il veut que son audience comprenne qu’un nouvelliste/opérateurs du renseignement, doit utiliser la fiction d’une manière accessible afin de rendre accessible les réalités complexes et salles de la politique domestique et internationale.
·                     Alex fait ce que je fais dans mes vidéos et mes livres : contrôler les perceptions de la réalité. Il contrôlent avec moi les comportements subséquents de l’ennemi. Megyn est tombée en plein dans un simple de piège, facilement dû à son propre narcissisme aveugle, elle ne s’est jamais permise elle-même un moment de test/épreuve de la réalité, qui aurait pu l’avertir qu’elle était en train d’être manipulée par Alex depuis le tout début. À la place de cela, elle a pensé qu’elle était au contrôle durant tout ce temps.



Emission complète ici par NBC News :



Megyn est une créature pathétique de sa propre concoction délibérée : moitié méduse, moitié idiote. Megyn et Hillary apparaissent comme ayant tous les atouts pour engager une discussion sophistiquée et souvent douloureuse. Mais malheureusement, elles ne sont pas formées à la science de la psychologie, de la tromperie, du déni de la manipulation.




Il faut davantage qu’un joli corps, un rouge à lèvres brillant et des lunettes de soleil pour prendre au piège la Bête de l’Information [Alex Jones] ! D’après les fameux mots insultants de Megyn Kelly :
« Je ne suis pas Barbara Walters. Je reste moi-même. Je ne vais pas me rendre là-bas et devenir Barbara Walters. »
Vraiment ?
Une des entrevues les plus fameuses de Barbara Walter concernait deux personnes ordinaires : Robert et Michelle Smithdas, un couple marié qui était chacun sourds et aveugles.
« Ils étaient inspirants ! », a dit alors Barbara.

Megyn Kelly : il est temps pour vous d’arrêter d’agir comme une prostituée de rue sans cervelle ! Et s’il vous plaît, arrêtez de critiquer d’autres femmes journalistes plus sagaces que vous-même !











[1] Principaux Courants/Politiquement Corect/Mainstream.
[2] Plusieurs interventions de Pieczenik, voir notamment la synthèse « Nobody Died at Sandy Hook ».
[3] Un (state) trooper est ou bien un Policier [ou Officier] d'un État Fédéré [(O)PEF] aux États-Unis.
[6]“Coy Mistress » : l’adjectif “Coy“ fait spécialement référence à une femme tentant de paraître timide et modeste, mais visant en fait l'attractivité et la séduction.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire