Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake

Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake
...SOUVENEZ-VOUS DE LA VIEILLE REPUBLIQUE... HISTORIQUEMENT : LE MEILLEUR DE LA VIEILLE EUROPE...PAS DE CIVILISATION SANS LIBERTE+INITIATIVE..."QUE ROME PRENNE GARDE A LA COLERE DES LEGIONS... --- ... REMEMBER THE OLD REPUBLIC --- HISTORICALLY : THE BEST OF THE OLD EUROPE --- NO CIVILISATION WITHOUT LIBERTY + INITIATIVE --- "LET ROME BEWARE THE LEGION'S WRATH"...

30 juin 2017

N’allez pas chercher le POTUS Trump!

N’allez pas chercher le POTUS Trump!

N’allez pas chercher le Donald!
            Jusqu’à présent, la plupart d’entre vous avez été témoins de ce qui apparaît comme une guerre verbale absurde entre le POTUS Trump et le duo inséparable de MSNBC : Mika Brzezinski & Joe Scarborough.
Je ne connais aucun de ces deux personnages. Pourtant, j’ai lu au sujet des insultes que la fille de Zbig [Zbignew Brzezinski himself, récemment décédé] Mika et Joe ont dirigé à l’encontre du POTUS Trump.
Elles incluent par exemple :
·                     « [flocons d’avoine] aux petits pieds [Cheerios made for little hands]”.
·                     « Trump est fou »
Donald répond :
« J’ai entendu le Joe du Matin [d’une émission] mal noté[e] parlant en mal de moi. Ensuite comment se fait-il que la Mika au petit Q.I., aux côtés du psycho[pathe] Joe, soient venus 3 nuits de suite à Mar-a-Lago, autour du nouvel an, et ont insisté pour me rejoindre. Elle [Mika] souffrait d’ailleurs durement d’un lifting. J’ai dit non ! »

Vous vous faites ici une idée de ce que ce à quoi ce combat de boue ressemble.
Mais je souhaite mettre en lumière un aspect important au sujet de Donald Trump : « ne tentez pas de le Baiser [Don’t F..K with him!] »
C’est aussi simple et compliqué que cela ! Il n’est NI malade mentalement NI malade tout court ! [Contrairement aux assertions répétitives de gens comme Mika et Joe]
Il est simplement un homme d’affaire rude qui ne perd pas son énergie dans les non-sens, qui a eu à combattre pour frayer son chemin à travers les multiples litiges ainsi que la défiance venue d’un assortiment de personnages qu’il a pu rencontrer pour bâtir son fulgurant empire de l’immobilier.
De bien des façons, il adhère à la devise des Marines (que je cite souvent) :
« Je peux être votre meilleur ami ou votre pire ennemi ! Vous choisissez ! »

Il est impressionnant de voir combien de nombreuses personnes, institutions et un assortiment varié de MPC[1] veulent gratuitement provoquer Trump.
Or il n’a pas gagné les élections parce qu’il est un gentil garçon. Il a gagné parce qu’il a compris Ô combien, ce que les Conseillers d’HRC [Hillary Clinton] à 100 Millions de dollars ont été incapables de comprendre. Cela s’est passé au sujet de Twitter et des votes du Collège Electoral, nonobstant la Russie. Poutine a bien d’autres choses à faire que de jouer avec le processus électoral américain. Quoi qu’il en soit dans le même temps, Poutine a fait des millions si ce n’est des milliards à partir de Podesta/Clinton et leurs amis [et la Presse n’en a pas fait grand cas]
A la différence de beaucoup de gens dans les affaires, je pense comprendre l’approche de Trump, quant à la manière d’initier de finaliser un accord : exiger la performance, ou sinon [changer d’approche]. Quand on s’accorde sur la qualité du produit ou les résultats financiers, la politesse n’est ni appropriée ni efficace. Assez souvent, un ton doux ou une suggestion murmurée mène à des inefficacités et des délais qui se rallongent



Lorsque j’ai eu un projet de 20 millions de dollars à débuter et mener à son terme dans un certain délai, j’ai conçu deux systèmes d’incitations. Pour les charpentiers, électriciens et autres travailleurs manuels, j’ai mis en place une cagnotte [pool] de plusieurs milliers de dollars, pour la personne qui perdrait le plus de poids sur une période de six semaines. J’ai donné plus de 20 000 $ à un travailleur journalier qui avait perdu plus de 40 livres [20kgs]. J’ai alors découvert que le moral et l’enthousiasme avait grimpés comme une fusée parmi les travailleurs manuels.  Pourtant, pas un exécutif n’avait été motivé par l’incitation à la perte de poids. Au lieu de cela, j’avais ordonné à chaque exécutif ne se déplacer dans le motel le moins cher de la ville, ainsi nous pourrions travailler efficacement et sous le budget. J’ai aussi viré sommairement une poignée d’individus qui ont refusé de suivre mes directives.

De même qu’en tant que Docteur médical en psychiatrie et interne, je n’avais pas non plus la patience pour les gentillesses et les discours quotidiens, quand avec mes infirmières j’avais à traiter des attaques cardiaques, des blessures d’accidents de la route chez deux patients hypovolémiques.

Il est temps pour l’Amérique de se réveiller et d’accepter le fait qu’ils ont un nouveau POTUS. Il est rude, sans merci et hautement focalisée sur l’accomplissement débute ce qu’il a promis à ses électeurs. Si la Presse veut vraiment faire ses commentaires et diagnostics ad hoc, c’est son droit et son privilège. Sauf que j’avertis avec force ce d’entre vous qui ne ressentent qu’il [Trump] pourrait être déficient d’une façon ou d’une autre : dites d’une manière constructive et acceptable. Autrement, le POTUS va vous enseigner en temps utile que tout ce que vous pourrez dire à son sujet est insignifiant. Au lieu de cela, sa riposte devient historique sinon hystérique.



La pomposité politique et l’auto glorification, font partie intégrante de la tendance de tout POTUS entrée à la Maison-Blanche [WH]. Certains le font de façon plus discrète ou plus tortueuse. Le résultat est habituellement le même. Ou bien ils créent un [Coup Monté sous] Faux Drapeau, ou bien des guerres inutiles tandis qu’il parle doucement et poliment. Mais Trump n’est pas ce type de POTUS. Il va vous dire ce que vous ne voulez pas entendre, et agir en accord avec cela.
Habituez vous y ! Car il va en être ainsi pour les quelques années à venir !

Teddy Roosevelt disait : « parlez doucement, et portez une grosse canne ».
Permettez-moi de reformuler : parler bruyamment et assurez-vous de ne pas avoir besoin d’une canne !
L’évitement récent de deux guerres majeures à la fois en Syrie et en Corée du Nord, en sont deux exemples.


Le “Morning Joe“ de Donald Trump! Bientôt ces deux cervelles de moineaux seront évincées : Gone! Baby, Gone!
 
Quelques recherches permettront de comprendre le lourd sous-entendu derrière John Molesta, en lien avec le Pizzagate… Et Pieczenik n’accuse jamais sans preuves/fondements…

" voler les élections 2016, est plus dur que voler des enfants du Portugal en 2007"...


Code d'initié pédocriminel, en lien avec une "exposition" de Marina Abramovitch...




[1] MSM = MainStream Medias : Médias Principaux Courants/Politiquement Corrects [MPC].  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire