Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake

Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake
...SOUVENEZ-VOUS DE LA VIEILLE REPUBLIQUE... HISTORIQUEMENT : LE MEILLEUR DE LA VIEILLE EUROPE...PAS DE CIVILISATION SANS LIBERTE+INITIATIVE..."QUE ROME PRENNE GARDE A LA COLERE DES LEGIONS... --- ... REMEMBER THE OLD REPUBLIC --- HISTORICALLY : THE BEST OF THE OLD EUROPE --- NO CIVILISATION WITHOUT LIBERTY + INITIATIVE --- "LET ROME BEWARE THE LEGION'S WRATH"...

16 mars 2016

Assassinat de Mikhaïl Lessine : '"attaque cardiaque à la Russe" contre un informateur du FBI, ou bien était-il un canal informel entre Washington et Moscou ?



          

 Mikhaïl Lessine fut l'un des fondateurs de Russia Today, la "CNN" russe.

Hôtel "Dupont Circle", Washington D.C. :
Un ancien acolyte corrompu de Poutine meurt d'une "attaque cardiaque à la Russe" : crâne défoncé, nuque et colonne vertébrale brisées !

            Pour les oligarques russes qui ont fuit Poutine, et vendu la mèche[1] auprès des Agences américaines : il y a des "putains" de rétributions... [Payback is “A Bitch”].
            Tandis qu'au beau milieu de notre Seconde Révolution Américaine, alors que l'Etablissement du parti Républicain essaye de façon pathétique de stopper l'Express de Trump pour la Maison-Blanche, Poutine a pris le temps nécessaire pour châtier [terminate] l'un de ses mouchards[2], qui avait fui vers l'Amérique comme vers un sanctuaire.
            Normalement, durant les jours alcyoniens[3] de notre République, le nom de Mikhaïl Lessine n'aurait rien dû signifier. Mikhaïl serait demeuré l'un de ses moujiks [paysans russes[4]] excessivement riches sur lesquels Poutine compté pour intimider les médias de la Russie, au sein d'un conglomérat unifié sous le contrôle de Poutine. Pensez à Murdoch avec des muscles. Lessine était connu pour son surnom affectueux de "bulldozer", qui devint le bandit en chef menaçant quiconque au nom de Poutine afin de préserver la ligne de propagande officielle. Son titre officiel était "Secrétaire à la Presse" ["Press Secretary”] au sein du groupe gazier Gazprom.


            « Informateur du FBI? De nouvelles questions entourent la mort d'un ancien "aide" de Poutine »
 
            Sauf qu'un jour, Lessine s'est accroché avec Yuri Kovalchuk, un confident/bandit encore plus proche de Poutine. Souvenez-vous que la crainte de Poutine, concernant un possible coup du Renseignement contre lui, a atteint de nouveaux sommets d'une paranoïa tout à fait justifiable.
            Premièrement, Lessine avait fui en Suisse. Ensuite, il s'échappa à Hollywood où son fils était le producteur d'un grand film américain sur la Seconde Guerre mondiale, "Fury"[5] (avec Brad Pitt en tant qu'acteur principal). Est-ce que vous commencez enfin à réaliser, à quel point Hollywood et le meilleur du Renseignement ont réellement partie liée[6]?
            Lessine fut alors requis de se présenter à Washington D.C., il reçut probablement l'ordre de rester à l'hôtel Dupont Circle, situé très près de l'Ambassade/Consulat de la Fédération de Russie
            De là, sa famille clame qu'il mourut d'une "attaque cardiaque soudaine". Pourtant, le médecin légiste du district de Washington fit exception à ce diagnostic pudique. Il eut à constater que le crâne de Lessine, sa nuque et sa colonne vertébrale furent brisés par quelque type de force brutale.
            D'un point de vue médical, il semble quelque peu enthousiaste de déclarer que Lessine soit mort de "causes naturelles"... A présent, d'un point de vue du Renseignement, je dirais que Lessine a eu à souffrir de cet même maladie brutale appelée "retournage de veste"[7], dont Trotsky eut à mourir dès les années 1930[8]. Un piolet ["pic à glace"] fut découvert mystérieusement dans le crâne de Trotsky [en guise de signature] ; après avoir pu échapper à la colère de Staline, pour avoir osé qualifier Staline de "stupide". Oui il y a un code d'honneur au sein des voleurs et des scélérats, soit américain ou russe. Il s'agit du même et simple diktat : « profites-en de manière illicite, mais soit silencieux! » [“Profit illicitly; but remain silent!”]
            Lessine et les autres "mouchards russes [snitches]" précédents, ont eu à apprendre cette leçon depuis l'époque du célèbre comte polonais Djerzinsky (un "yiddishophone" formé par les jésuites...), qui devint le directeur de l'OGPU (en 1918, précurseur du NKVD puis du KGB et enfin du FSB) sous Staline (qui aspirait initialement à devenir poète...), et qui fut chargé de l'éradication des vies de dizaines de millions de citoyens russes et ukrainiens. Laissez-moi vous dire une chose au sujet des russes : ne les cherchez pas!

            Donc, pourquoi Poutine a-t-il initié sa frappe exactement maintenant?
            Ma suspicion se situe autour d'un billet de mon blog que j'avais écrit il y a plus d'un an. À cette époque, j'avais averti Poutine qu'il était en train de descendre dans un maelström économique, que ni lui ni ses Camarades du Kremlin ne pourraient contrôler. De fait, le Gouvernement US a effectivement créé une guerre économique à l'occasion de laquelle le rouble dévissa, et l'obligation [d'État russe] fut tout d'un coup noté comme étant "pourrie" [junk].
            D'après une perspective géopolitique, ce type de guerre [économique] était motivée par l'incursion de Poutine dans la Crimée[9] et dans d'autres endroits de l'Asie centrale. Ajoutant à cette pression, Poutine a vu plus de 20 différentes régions rurales (sur 80), qui ont été déclarées en "banqueroute". À présent, nous voyons des travailleurs russes qui ont commencé à manifester et à exiger la sécurité de leur emploi...
 

            « Les oligarques jouent "personnel"? Emparez-vous de leurs actifs! »


            Poutine n'a pas été capable de ressusciter l'économie défaillante ; au lieu de cela, il a compté sur son FSB, GRU, SVR (les composantes de son appareil du Renseignement, qui ont montré une méfiance majeure face à Poutine[10]), et sur sa capacité à gouverner effectivement.
             Poutine comprend leurs préoccupations. Il a appelé tous les oligarques à revenir en Russie afin d'aider à résoudre les problèmes économiques. Cela signifie que Poutine a demandé à ses anciens officiels corrompus du KGB de ramener leurs biens mal acquis au sein du "Fonds de Russie" ["Russia Fund"], qui pourrait ainsi garantir la continuité du mandat de Poutine en tant que dirigeant de la vaste Fédération de Russie.Ceux qui ont refusé ont été liquidés [terminated]. Les autres demeurent dans un état de peur constante.

            Surplombant cette énigme financière, c'est le fait que Poutine ne peut plus pour très longtemps réussir à tenir sa force d'élite issue de l'aviation russe, et ses troupes au sol et autres personnels militaires restant en Syrie. En théorie, ces soldats ont accompli ce que Poutine avait voulu accomplir. Il était fier du fait qu'après la dissolution de l'Union soviétique, il était parvenu à rebâtir des forces russes et d'en faire un militaire très impressionnant, à un moment où le monde était très attentif quant à sa capacité à mener ceci à bien. Il a prouvé au monde qu'il ne faut pas chercher des doigts aux forces russes, ou que ce soit quand que ce soit. Point marqué et bien marqué [Point well made] !
            À présent, Poutine a à se préoccuper lui-même de son appareil de sécurité intérieure. Quels sont parmi ces nombreuses Agences de Renseignement [intel agencies] ceux qui lui sont loyaux? Comment peut-il encore les payer à un moment où le rouble ne vaut plus rien? Poutine est passé d'un statut de dirigeant d'un pays, à un statut de caissier préoccuper désireux de percevoir ses arriérés impayés, qu'il avait initialement distribué afin d'assurer la stabilité de son mandat en tant que dirigeant suprême.
            Sauf que Poutine n'est pas Staline. Sa Communauté du Renseignement n'est pas dirigée par le génie impitoyable et rusé que fut le Comte Djerzinsky.

            Le meurtre de Lessine me rappelle un poème de Joyce Kilmer:
            « Les choses ont une terrible permanence lorsque les gens meurent [Things have terrible permanence when people die.] »



Additifs sur Lessine :

« Mikhaïl Lesin, ancien ministre de Poutine, a bien été assassiné » (BFM TV, 11 mars 2016)

« Un ex-ministre de Vladimir Poutine retrouvé mort dans un hôtel à Washington » (Le Monde.fr/AFP, 7 novembre 1015 )

« Pourquoi la mort suspecte du millionnaire russe Mikhaïl Lessine interroge » (LEXPRESS, 13 mars 2016)

« À Washington, l'étrange mort de Mikhaïl Lessine, un ancien proche de Poutine » (France24, 11 mars 2016)

« Mystères autour de la mort de Mikhaïl Lessine, ancien ministre de Poutine » (Le Monde/AFP/Reuters, 11 mars 2016)


« Mikhaïl Lessine aurait été « un canal informel clé de contact» entre Washington et Moscou » (Figaro, 13 mars 2016)


« Russie: un ex-ministre mort d'un coup à la tête » (le Figaro, 11 mars 2016) 

 «The Mysterious Death of the Man Behind Putin's Media Machine » (Moscow Times, 11 mars 2016) 

« EXCLUSIVE: Vladimir Putin's media Svengali who was found dead in DC hotel was 'murdered for being an FBI informant' - or could even still be alive, claim Russians » (Daily Mail, 12 novembre 2015)

 « Russia US: Former Putin aide Lesin died of 'head injuries' »;  « Mikhail Lesin death: Russia demands details from US »  (BBC News, 11 mars 2016 ) 

 « RT Founder Mikhail Lesin’s Fishy Blunt Force ‘Suicide’ » (Daily Beast, 3 mars 2016




 



[1] "to squeal" : à la fois "couiner/pousser un cri aigu", mais également dans le sens "moucharder/vendre la mèche", c'est-à-dire ici trahir la Russie de Vladimir Poutine au bénéfice des Agences de Renseignement US, ce qui évidemment n'est pas particulièrement bien vu depuis l'appareil d'État Russe...

[2] stool pigeons” : Mot à mot "pigeon de tabouret" (le mot pigeon pouvant ici avoir le sens d'une "affaire", d'un "cas" au sens judiciaire), allusion aux petits malfrats retournés à l'occasion de leur interrogatoire sur un tabouret de police, et qui deviennent des indicateurs pour la police afin de se faire ensuite bien voir.

[3] Une période avec un d'accalmie, en référence à la légende d'Alcyone et Céyx 

[4] Moujiks, cette appellation vétuste est typiquement dépréciative, et fut fréquemment utilisée pour caricaturer la Russie depuis le XIXe siècle, notamment chez les anglo-saxons, mais également en France.

[5] Note CVR : Fury relève davantage de l'apologie de crime de guerre fantasque et perverse dont Hollywood a le secret (Inglorious Bastard), plutôt que d'un réel film de guerre, trahissant une haine communautaire dont Hollywood est le porte-parole...

[6] « are really one and the same » : « sont réellement une seule entité ».

[7] "turncoat" : mot à mot "manteau retourné", c'est-à-dire un transfuge, passant d'un camp à un autre...

[8] Note CVR : Trotski est mort assassiné le 21 août 1940 à Mexico.

[9] Note CVR : il s'agissait d'une récupération, et non d'une incursion. L'histoire de la Crimée est tout à fait spéciale.

[10] Note CVR : nous rappelons qu'il s'agit avant tout de l'avis de Steve Pieczenik, qui lui est personnel...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire