Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake

Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake
...SOUVENEZ-VOUS DE LA VIEILLE REPUBLIQUE... HISTORIQUEMENT : LE MEILLEUR DE LA VIEILLE EUROPE...PAS DE CIVILISATION SANS LIBERTE+INITIATIVE..."QUE ROME PRENNE GARDE A LA COLERE DES LEGIONS... --- ... REMEMBER THE OLD REPUBLIC --- HISTORICALLY : THE BEST OF THE OLD EUROPE --- NO CIVILISATION WITHOUT LIBERTY + INITIATIVE --- "LET ROME BEWARE THE LEGION'S WRATH"...

8 mars 2016

Documentaire sur le trafic de drogue de la CIA depuis l'Amérique centrale : un autofinancement bien pratique pour les opérations noires...



Via Patriarch (un lecteur du blog anglophone de Steve Pieczenik), digne d'être partagé encore une fois :


Documentaire sur le trafic de drogue de la CIA depuis l'Amérique centrale :

« Un certain nombre d'allégations ont été écrites, et de nombreuses investigations ont été lancées au niveau local, étatiques [au niveau des Etats fédérés américains] et fédérales [au niveau de l'État centralisé américain], au sujet de l'Aéroport Municipal Inter-montagnes de Mena [Mena Intermountain Municipal Airport], en tant que point de chute/d'aboutissement d'un trafic de cocaïne à large échelle initié à la fin des années 1980. Sujet reçu une certaine couverture médiatique, incluant des allégations de participation consciente et où au moins deux couvertures impliquant des personnages de premier ordre comme les futurs présidents Bill Clinton, George H. W. Bush (Bush Sr.) et George W. Bush (Bush Jr.), de même que le gouverneur de Floride  Jeb Bush, le procureur Dan Harmon du Comté de saline [Saline County], qui fut convaincu de nombreuses félonies incluant des charges de drogues et de raquettes en 1997. L'aéroport de Mena fut aussi associé avec Adler Berriman (Barry) Seal, un trafiquant de drogue américain et pilote d'avion qui menait des vols sous couverture pour la CIA et les cartels de Medellín » [Wikipedia]



Sur la question de l'autofinancement des opérations noires grâce à la drogue, voir également :

            –« Dark Alliance, : The CIA, the Contras, and the Crack Cocaine Explosion [alliances sombres : la CIA, les Contras, et l'explosion de la cocaïne et du crack] »  (Gary Webb, 1998; l'auteur fut "suicidé de deux balles dans la tête" en 2004...), résumé ici (anglais). Sur l'assassinat vraisemblable, voir : « Managing a Nightmare :How the CIA Watched Over the Destruction of Gary Webb [la gestion d'un cauchemar : comment la CIA supervise la destruction de Gary Webb ]» (The INtercept, 25 septembre 2014)


            –L'entrevue de Gary Webb ici (C-Span, 1999).

             –« Cygne, mémoire d'un agent secret » (Luis M. González-Mata, Grasset, 1976), qui dès les années 1970 évoquait cela...)

 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire