Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake

Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake
...SOUVENEZ-VOUS DE LA VIEILLE REPUBLIQUE... HISTORIQUEMENT : LE MEILLEUR DE LA VIEILLE EUROPE...PAS DE CIVILISATION SANS LIBERTE+INITIATIVE..."QUE ROME PRENNE GARDE A LA COLERE DES LEGIONS... --- ... REMEMBER THE OLD REPUBLIC --- HISTORICALLY : THE BEST OF THE OLD EUROPE --- NO CIVILISATION WITHOUT LIBERTY + INITIATIVE --- "LET ROME BEWARE THE LEGION'S WRATH"...

12 mars 2016

L'Agit'prop dans le cloaque politique de Chicago, l'instrumentalisation des minorités contre Trump, et le rôle des Bush en sous-main...



Rahm Emanuel, Police, Université de Chicago : toute une liste de défaillances continuelles durant les manifestations anti-Trump de Chicago !

            Tandis que je faisais mes adieux à mon Commissaire de comté [county commissioner] de 26 ans, qui devait être déployés sous l'égide de l'AFRICOM en tant que lieutenant de la Garde nationale de Floride, et qui va ainsi protéger notre pays contre les terroristes musulmans extrémistes, j'ai été atterré à la vue de tous ces jeunes poltrons gâtés[1] lâchés afin de créer des troubles majeurs lors d'une réunion politique de Trump. Je ne fus pas surpris qu'il y ait eu des protestations organisées par chaque minorité, avec des griefs tantôt contre quelque chose, tantôt contre quelqu'un.
            À présent, je suis quand même forcé de remarquer l'ineptie de la police de Chicago qui, une fois encore, a déployé ses vraies couleurs en tant que représentants zélés du Maire dysfonctionnel Rahm Emmanuel. 

            Il y a là une certaine dynamique qui est particulière à la politique telle qu'on la conçoit à Chicago.
            Cette dynamique s'articule autour de plusieurs grandes familles "à la Al Capone" comme les Pritzker, qui n'étaient rien d'autres que des truands juifs qui ont tués et torturés tout le long de leur chemin jusqu'à des postes politiques clés, sous Obama et les Clinton[2].
            Ce que j'ai vu à la télévision hier, était une amorce d'agit'prop[3] menée par des petits groupes amateurs de noirs, d'hispaniques, de musulmans, et de Blancs qui avaient été bien formés par deux organisations ad hoc[4], intitulées de façon mignonne Showing Up For Racial Justices[5], de même que “Black Lives Matter[6] (connue depuis les émeutes de Ferguson à l'été 2014). Sans rencontrer beaucoup d'opposition, ces "enfants du millénaire" avaient été préparés pour déranger le discours de Trump à tout prix, quelles qu'en soient les conséquences pour eux-mêmes, ou pour l'organisation Trump, ou même pour l'Amérique.

            Inévitablement, quand une opération d'agit'prop est mise en place, de nombreuses personnes sont blessées des deux côtés de la confrontation. L'agit'prop est une technique destructive efficace conçue pour créer le chaos et la violence. Donald Trump/Corey R. Lewandowski ont été suffisamment intelligents pour annuler le discours, anticipant cette possibilité.
            Mais cette agit'prop ne s'est pas subitement déclenchée à Chicago, l'indice qu'il s'agissait là d'une instrumentalisation fut caractérisé, a été illustré lorsqu'une femme reporter non identifiée déclara qu'elle avait été manipulée par Corey, le bras droit extrêmement intelligent et professionnel de Trump, qui est habitué à ce type d'hystérie absurde.
           
            Qui est donc à blâmer, pour tenter de mettre ainsi le feu au corps politique ? Je ne blâme pas vraiment les démocrates, pour avoir une félonne [Hillary] et un socialiste [Bernie Sanders[7]] se disputant la course à la Présidence. Par sa simple nature, le Parti Démocrate est en train de mener une élection de type Alice au pays des merveilles, dans laquelle la réalité cède la place à la fois à l'auto-illusion [Hillary Clinton] et aux vœux pieux [Bernie Sanders].
            C'est à l'intérieur des rangs de son propre parti que Trump doit rechercher son Judas. Ils sont nombreux, ceux qui ont pris parti pour son élimination [termination] (politiquement parlant, bien sûr). Pourtant, je connais un seul nom qui a fait de l'agit'prop une partie de sa légende familiale, aux côtés des coups tordus allant jusqu'à l'assassinat d'un POTUS [Président] américain[8]. Je veux parler bien sûr, de la famille Bush. Aucune autre famille [n']a été [autant] impliquée dans l'assassinat d'un POTUS (JFK); de même que dans la tentative ratée d'en faire assassiner un deuxième (Ronald Reagan).


« Rivalité fraternelle ? » Entre les frères Bush, rivalisant dans leurs agissements délictueux...


            Les coups tordus et autres sales besognes [Dirty tricks] ont été leur métier*, parce qu'ils sont dénués d'intégrité ou d'un quelconque talent, autre que l'auto-agrandissement ou la décimation de vies américaines (9/11[9]).
            Tandis que Neil Bush, le plus abruti des abrutis [the dumbest of the dumb], manœuvrait pour rejoindre les sales coups [dirty tricks] de Ted Cruz, et son schéma : « Oh oui, votons pour l'entrée d'un Canadien à la Maison-Blanche », les signes d'une brutalité chez le parti Républicain deviennent de plus en plus manifestes : un "danger clair et actuel" [“Clear and Present Danger”]. 

            Je peux seulement dire à présent, qu'à partir du moment où l'agit'prop a fait son entrée dans le processus électoral, j'anticipe un cycle électoral qui promet d'être très turbulent. Il s'agit de ce au sujet de quoi j'ai déjà averti : une vraie Révolution Américaine !
            Laissez-moi déclarer un simple fait : Corey R. Lewandowski, le Directeur de Campagne de Trump, est un natif du New Hampshire qui croit ardemment en la devise de cet état : « vivre libre ou mourir » [“Live Free Or Die”] ! Il s'agit là d'un avertissement sans frais, à ceux qui pourraient être enclins à penser que ces manifestations sont conçues uniquement pour l'amusement de la jeunesse "du millénaire", qui n'ont rien d'autre à faire que de créer des émeutes dans les rues au sujet de tout et de n'importe quoi.


            Car dans le même temps, laissez-moi faire mes adieux et souhaiter bonne chance à ces jeunes hommes et femmes qui sacrifient leur vie, afin de permettre à ces "jeunes" avoir une chance de perturber la "liberté de parole" et la civilité.

            Laissez-moi terminer avec un vieux proverbe écossais :
            « Personne ne me provoque impunément [nemo me impune lacessit]. »




            Additif :
            Autre exemple de l'instrumentalisation des minorités, notamment noires, au soutien des candidats promus par les mondialistes afin de détruire les États-Unis :
« États-Unis : La communauté afro-américaine se mobilise pour Hillary Clinton » (Fdesouche, 29 février 2016) :
« Parmi les 12 États qui voteront lors du « Super Tuesday », le Texas est particulièrement attendu. Bastion des républicains, il représente un enjeu important pour Hillary Clinton. La candidate démocrate sait déjà qu’elle peut compter sur le vote noir, notamment celui des bikers. » : « Primaires américaines : au Texas, les bikers noirs derrière Clinton » (I-Télé, 29 févr. 2016, présenté par le très incompétent Olivier Ravanello, enthousiaste relais de la propagande mondialiste)

« En Caroline du Sud samedi, la candidate à la primaire démocrate Hillary Clinton a remporté la quasi-totalité du vote noir, 86%. Un meilleur score que celui de Barack Obama en 2008. A la veille du Super Tuesday, l’ancienne first lady a réussi à mobiliser cette communauté, contrairement à son adversaire Bernie Sanders. »La communauté afro-américaine se mobilise pour Hillary Clinton », BFM-TV, 29 février 2016)


            Sur les manifestations de jeunes couards instrumentalisés à l'occasion de la démolition sociale des États-Unis, et la future guerre de tous contre tous : question cynique et pleine d'humour, « les médias sociaux seraient-ils en train de créer une génération de couards?».
            Voir également l'équivalent aux États-Unis de notre « Manif pour tous », au sujet de l'avortement (en gardant bien à l'esprit que les Protestants américains peuvent être tout à fait hystériques sur la question), comparée à la veulerie du parti Républicain américain ( parallèlement aux troubles politiques et aux tentatives de récupération qui avait pu avoir lieu en France) : «Millennials, March for Life, and Cowardly Republicans [les jeunes, la marche pour la vie, et la lâcheté des républicains] » (Politichicks, Rene Ellmers, 30 janvier 2015)



    Voir aussi : « Les fascistes sont de retour : réunion politique de Trump à Chicago empêchée par des militants de gauche » (Dreuz, source à prendre avec précaution, Jean-Patrick Grumberg 12 mars 2016).




[1] "cowardly millennials" :  mot à mot "lâches/poltrons/couards enfants du millénaires / génération Y" (c'est-à-dire la génération devenue adulte dans les années 2000).

[2] Pour un exceptionnel témoignage de la genèse cette collusion entre crime et politique à Chicago, voir : « U.R.S.S. U.S.A. »  (Pierre Fontaine, Nouvelles Editions Latines, 1960).

[3] "A primer of agitprop" : mot à mot "un apprêt d'agit'prop". L'agitation propagandaire correspond à l'agitation d'une foule à fin de propagande (propagation d'idée à visée politique), jouant spécialement sur la psychologie des foules afin de faciliter justement la propagation des idées politiques.
Sur la propagande dans son sens exact (politique/idéologique), voir « Petite histoire de la désinformation » (Vladimir Volkoff, Ed° Rocher, 1999).
Sur la psychologie des foules, voir « Psychologie des foules » (Gustave Le Bon, 1895, réédition Kontre Kulture)

[4] "cut-out" : "découpées", au sens "conçues exactement pour un emploi déterminé ", d'où l'expression latine ici : "ad hoc" ("pour cela").

[5] Showing Up For Racial Justices”, mot à mot : "faisant apparaître les justices raciales", traduisible également par "démasquer/dénoncer/faire honte aux injustices raciales", ou encore "faire émerger la justice raciale".

[6] Black Lives Matter” : "les vies noires importent", c'est-à-dire qu'elles sont aussi importantes (sous-entendu : "... que les vies des blancs"...).

[7] Sur le passé marxiste de Bernie Sanders, voir : « Bernie Sanders is a Freemason & Communist [Bernie Sanders est un franc-maçon et un communiste] » (suppose ici au préalable, au préalable, de mieux comprendre la dualité interne à la Franc-maçonnerie : héritière du réformisme chrétien, mais qui fut gravement infiltré à partir du XVIIIe siècle surtout).
            Mais ceci peut expliquer certaines prises de position polémiques de Bernie Sanders, donnant dans la démagogie et servant indirectement une lutte raciale artificielle que les mondialistes ourdissent contre les États-Unis : « Quand tu es blanc, tu ne sais pas ce que c’est d’être pauvre » (débat entre les candidats du parti démocrate à Flint, Michigan, 6 mars 2016, retransmis par CNN, repris par Fdesouche). 




Voir aussi sa confrontation musclée « All You Need to Know about Bernie Sanders » (TUT Broadcast March 5, 2016) : « en réunion politique à l'Hôtel de ville de Cabot, Vermont [VT], il perd son sang-froid et devient défensif puis agressif, en défendant les bombardements honteuses d'Israël sur Gaza. Et tandis qu'il tente de distraire et de détourner le sujet (il le fait toujours en tant que politicien), par un « n'est pas le seul problème du Moyen-Orient : avez-vous entendu parler de l'EI? ». Démonstration honteuse. Il appelle ensuite la police d'État contre protestataire, et fait clairement preuve d'une attitude de type « moi et tout le reste de vous autres », que les gens à l'extérieur du Vermont voient rarement »


[8] Il s'agit là d'une référence à peine voilée, aux fait que le nom de Bush Sr. fut régulièrement cité parmi les tireurs réels, à l'occasion de l'assassinat de J.F.Kennedy. Steve Pieczenik y a fait des allusions de plus en plus claires ces derniers mois (et il le dit clairement une ligne plus bas), à mesure qu'il s'agissait de contrer la candidature de Jeb Bush, mais c'est quelque chose qui est su depuis longtemps dans les milieux bien informés. Pour un par exemple de livre qui fut accessible au grand public en évoquant ce point clairement : « Les vrais maîtres du monde » (Luis Gonzalez-Mata, Éditions Grasset & Fasquelle, 1979).  

*: en français dans le texte.

[9] Ce n'est plus une allusion ici, c'est une confirmation de ce que s'il peut unique a déjà dit, au sujet de la responsabilité indubitable du POTUS Bush Jr. dans les attentats du 11 septembre 2001.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire