Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake

Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake
...SOUVENEZ-VOUS DE LA VIEILLE REPUBLIQUE... HISTORIQUEMENT : LE MEILLEUR DE LA VIEILLE EUROPE...PAS DE CIVILISATION SANS LIBERTE+INITIATIVE..."QUE ROME PRENNE GARDE A LA COLERE DES LEGIONS... --- ... REMEMBER THE OLD REPUBLIC --- HISTORICALLY : THE BEST OF THE OLD EUROPE --- NO CIVILISATION WITHOUT LIBERTY + INITIATIVE --- "LET ROME BEWARE THE LEGION'S WRATH"...

14 juillet 2017

Trump sur les Champs Elysées pour le 14 Juillet!

Trump Invité par Macron pour le 14 Juillet! 
Quelques instants de gloire française pour masquer la misère...


Le Président Macron profite de l’opprobre médiatique artificielle contre Trump, pour continuer de façonner sa stature internationale.
Une visite d’État sans-faute pour le Président Trump comme pour le Président Macron.
Mais le Président Trump espère surtout ouvrir aux forceps le marché de l’UE, dans les rares domaines où le droit de l’Union Européenne empêche encore certaines marchandises américaines de pénétrer le marché unique. C’est de bonne guerre…












Visite "à la Jackie Kennedy", qui a causé bien des problèmes dans l'hôpital tout de même...


« Macron et Trump : le grand écart » (Les Echos, 13/07/1è)

« Macron-Trump : l'entente amicale » (Le Point/AFP, 14/07/2017)

« Emmanuel Macron et Donald Trump : un "dîner d'amis" à la Tour Eiffel » (Paris Match, 14/07/2017)

Avec la-grande classe de Monsieur Alain Ducasse.

 

 

« Donald Trump et Emmanuel Macron affichent leur entente à Paris » (Le Monde.fr/AFP, 13.07.2017)

« Melania et Donald Trump se sont envolés vers les Etats-Unis » (Paris Match, 14/07/2017)

« Macron-Trump : découvrez le menu de leur dîner à la tour Eiffel »

Jeudi soir, les deux présidents et leurs compagnes ont dîné au Jules Verne, au deuxième étage de la tour Eiffel. BFM TV s'est procuré le menu du repas (Le Point, 14/07/2017)

 

Remise en place de la hiérarchie naturelle :

Ce n’est plus une poignée de main, c’est de la lutte : une poignée de main virile « à la Audiard » (« Quand les types de 130 kg disent certaines choses, ceux de 60kgs les écoutent ») :

 « La (très) étrange poignée de main de Donald Trump à Emmanuel Macron » (Closer, 14 juillet 2017)

« VIDEO - Trump et Macron : une nouvelle (et interminable) poignée de main qui en dit long » (LCI, 14 juillet 2017)

« 29 secondes. Une longue, très longue, dernière poignée de main entre Trump et Macron » (BFMTV, 14-7-17)

 

Rappr pour mémoire :

 « La "féroce" poignée de main de Macron et Trump a emballé la presse américaine » (Huff Post, 25/05/2017) : « Habitués à voir leur président malmener ses interlocuteurs, les journalistes américains ont littéralement disséqué l'échange entre les deux présidents ».

« La poignée de main entre Macron et Trump n'est pas passée inaperçue » (BFMTV, 25/05/2017)

« Pour le "Washington Post", la poignée de main de Macron a poussé Trump à se retirer de l'accord de Paris » (Europe1, 2-6-17)

Poignées de mains décisives: Macron-Trump, le bras de fer » (L’Opinion, 1

 

 

L’espoir fait vivre : « Emmanuel Macron pense que Donald Trump l'a "écouté" et "va essayer de trouver une solution" sur le climat - Un espoir pour l'Accord de Paris? » (Huff Post, 16/07/2017)

 

Dissonance cognitive : la République laïque jusqu’à l’hystérie, mange son chapeau grâce à la FLOTUS Melania Trump :

« Brigitte Macron et Melania Trump en visite à Notre-Dame de Paris »(Paris Match, 13/07/2017).

« Melania Trump et Brigitte Macron ont vénéré la couronne d’épines » (Famille Chrétienne, 13/07/2017

 

Florilège de négativité dans la presse antinationale française :

« A peine de retour aux Etats-Unis, Donald Trump est... au golf » (Paris Match, 15/07/2017)

 « Trump trouve que Brigitte Macron est "en super forme" » (Ouest France, 14-7-17)

« Visite de Donald Trump : l'avis des Américains » (France Info TV, 14-7-17)

« Quand Trump fait remarquer à Brigitte Macron qu’elle est en "bonne forme physique" » (France 24, 14/07/2017)

« La petite bourde de Melania Trump pour remercier "Emanuelle Macron" » (BFM, 14/07/2017)

« Melania Trump et Emmanuel Macron : la boulette dont tout le monde parle... » (Public, 16 juillet 2017)

« Melania Trump a-t-elle vraiment voulu remercier "Emanuelle Macron" pour son hospitalité? L'orthographe, ça fait toute la différence. » (Huff Post, 14/07/2017)

« Donald Trump, ce nouvel ami bien encombrant » (Le Temps, 15-7-17)

« «Couple étrange», «incident Brigitte Macron» : la visite de Trump en France vue par la presse internationale » (Libération, 14 juillet 2017)

 « Les confidences lunaires de Donald Trump aux journalistes américains dans son avion pour la France » (LCI, 14-7-17à) :


« CONFESSIONS INTIMES – À bord d’Air Force One, l'avion présidentiel, Donald Trump s’est entretenu, sur le ton de la conversation, avec les journalistes ayant fait le déplacement avec lui. Le contenu a (délibérément) fuité. Attachez vos ceintures.
 Les journalistes avaient été avertis au préalable par l’administration Trump : les échanges qui allaient suivre avec le président des États-Unis, dans l’intimité d’Air Force One, devraient rester confidentiels. Mais, une fois tout ce petit monde arrivé à Paris, la Maison blanche s’est étonnée auprès des médias concernés que les propos en question n’aient pas été rendus publics… Qu’à cela ne tienne, The New York Times publie ce vendredi l’intégralité de ce qui s’est dit. Des déclarations parfois étonnantes, souvent surréalistes, toujours confondantes de naïveté. Morceaux choisis.
Sur Emmanuel Macron, "un président qui fait du bon boulot"
"Je m’entends très bien avec lui, malgré ce que disent les fake news. Il m’a appelé pour me demander de venir. Il m’a dit que c’était la fête nationale, 100 ans après la première guerre mondiale. Et j’ai dit que c’était un gros évènement et que donc OK, je viendrais. Je crois que nous allons passer un super moment, et que nous allons faire quelque chose de bien. Et il fait du bon boulot, en tant que président."

Sur le motif de sa venue en France, "un petit échange commercial"
"Ce que nous allons faire, c’est que nous allons célébrer, et commencer un petit échange commercial avec eux (les Français). Mais ce doit être un échange commercial équitable. Prenons l’Union européenne. Je suis à 100% pour, mais il y a des choses qu’on peut à peine leur vendre. Ils sont très protectionnistes[1]. Et nous ne le sommes pas[2]. Et ça doit être réciproque. Ils doivent payer les mêmes impôts chez nous que quand ils vont dans les autres pays."

Sur ses échanges avec Vladimir Poutine : "Qu’allais-je faire ? Me battre avec lui à coups de poings?"
"Quand je l’ai rencontré avant le G20, nous en avons parlé pendant vingt minutes. Je lui ai demandé s’il était impliqué dans notre élection présidentielle. Il a répondu : absolument pas. Il a été vraiment catégorique. Ensuite, je lui ai posé encore la même question, avec d’autres mots, et il a répondu la même chose. Mais quelqu'un m’a dit après que si Vladimir Poutine était impliqué, personne ne l'aurait jamais su. C’était un point très intéressant. (…)  Vladimir Poutine m’a répondu 'absolument pas' deux fois. Qu’allais-je faire ? Me battre avec lui à coups de poings ? (…) J’ai beaucoup insisté sur le fait que c’était inacceptable, qu’il s’agisse ou non de la Russie. Je ne dis pas que ce n’était pas la Russie. Mais la Chine est très forte aussi dans le piratage de données. La Corée du Nord aussi, souvenez-vous de comment ils ont piraté Sony Studios. Ce sont des gens très sophistiqués (sic)."

Sur le mur à la frontière du Mexique, "transparent pour voir les sacs de drogue"
"Non, le mur solaire n’était pas une plaisanterie. Il est possible qu’on le fasse. De grosses entreprises travaillent dessus. Il n’y a pas de meilleur endroit que la frontière mexicaine pour le faire. Le truc, c’est que le mur doit être transparent. On doit voir au travers. On pourrait faire un mur en acier avec des trous dedans. Par exemple, quand ils envoient des sacs de drogue par-dessus, si on a des gens de l’autre côté qui ne les voient pas, ils risquent de recevoir sur la tête des sacs de 60 kilos. Aussi fou que ça puisse paraître, on a besoin d’une transparence. Mais nous avons des designs incroyables."

Sur la réforme de l’assurance santé, "plus difficile que de résoudre le conflit israélo-palestinien"
"Vous n’avez sans doute pas lu grand-chose là-dessus. C’est une des choses… Je dirais que c’est la seule chose plus difficile à faire que de résoudre le conflit israélo-palestinien. C’est comme de marcher sur une route qui fait 2 cm de largeur. Vous obtenez deux là, vous vous dites que c’est génial, et vous réalisez que vous venez de perdre quatre. Les soins de santé, c’est dur. Je pense qu’on arrivera à un résultat que les gens vont aimer. Mais on a besoin de deux semaines de plus."

 

BONUS : La palme des fouille-merde revient à Public, « à parcourir d’un derrière distrait », pour son titre « accroche-connard » (cf. pierre Desproges) :

« Photos : Melania Trump a-t-elle (discrètement) posé sa main sur la cuisse d'Emmanuel Macron ? » (Public, 15 juillet 2017)

 A l'origine du délit, un photomontage, mais qui n'aurait jamais dû être relayé par une presse un tant soit peu sérieuse: 

https://twitter.com/clooz2012/status/885770790150557698/photo/1 

"Brigitte Macron, victime d’un photomontage qui montre son mari et Melania Trump très complices - FAKE Sur le cliché détourné, Melania Trump pose une main sur la cuisse du président français…" (20 Minutes/AFP, 18-7-17)

 

 

 

Mais pour rester lucide sur l'illusion française, le défilé cachant mal la démolition mondialiste de la France :
 







[1] Ce qui est globalement faux, sauf quelques combats d'arrière-garde de l'UE comme par exemple contre le bœuf aux hormones américain.
[2] Ce qui est tout à fait faux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire