Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake

Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake
...SOUVENEZ-VOUS DE LA VIEILLE REPUBLIQUE... HISTORIQUEMENT : LE MEILLEUR DE LA VIEILLE EUROPE...PAS DE CIVILISATION SANS LIBERTE+INITIATIVE..."QUE ROME PRENNE GARDE A LA COLERE DES LEGIONS... --- ... REMEMBER THE OLD REPUBLIC --- HISTORICALLY : THE BEST OF THE OLD EUROPE --- NO CIVILISATION WITHOUT LIBERTY + INITIATIVE --- "LET ROME BEWARE THE LEGION'S WRATH"...

17 juin 2016

[additif] Wikileaks / Julian Assange : « la fuite suivante quant aux courriels d'Hillary Clinton, pourrait être suffisante pour la mettre en examen, mais... »



            « Julian Assange: Next Leak of Hillary Clinton Emails Will Be Enough to Indict Her, but ... [Julian Assange : la fuite suivante quant aux courriels d'Hillary Clinton, pourrait être suffisante pour la mettre en examen, mais ...] » (Truthdig, 15 juin  2016).

            Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks a dit que la fuite en approche venant de son organisation concerne encore des courriels de Hillary Clinton, qui pourrait être suffisant pour mener à sa mise en examen, mais il doute cependant que le FBI aille jusque-là.
            À mesure que la course présidentielle devient plus acharnée, il y a eu une attention accrue des investigation menée par le FBI sur les courriels d'Hillary Clinton, tandis que le candidat présidentiel Républicain Donald Trump a commencé à utiliser ce scandale[1] en tant que stratégie offensive contre son opposante Démocrate. Hillary Clinton est en effet sous le coup d'une investigation du FBI[2], pour avoir compté sur l'utilisation d'un serveur e-mail privé durant son mandat de Secrétaire d'État, battant ainsi en brèche de multiples règles de cyber sécurité du Ministère.
            WikiLeaks, une organisation créée afin de publier des informations classifiées, à déclencher des vagues majeures en mars lorsqu'il a publié des archives accessibles[3] concernant ces courriels de Clinton. À présent, Assange promet une autre fuite de courriels croit qu'elle pourrait servir en tant que preuves suffisantes pour le FBI, afin de la mettre en examen. Dans une vidéo sur le réseau britannique ITW[4], il a fait remarquer que ou qu'une grosse année s'annonçait pour Wikileak :
            « Nous avons des fuites en approche en relation avec Hillary Clinton » a-t-il déclaré. « Nous avons accumulé un lot d'éléments concernant d'Hillary Clinton. Nous pourrions procéder à une mise en examen ».

            Assange a dit pourtant que de son opinion, le FBI choisirait de ne pas la mettre en examen, espérant ainsi gagner les faveurs d'une future Administration Clinton. « Le FBI pourrait œuvrer pour des concessions venant du nouveau gouvernement Clinton », a-t-il dit. Mais il a ajouté : « il s'agit là d'éléments forts, à la fois en termes de courriels est en relation avec la Fondation Clinton ».
            Comme le note le Guardian[5], Assange critique depuis longtemps les choix politiques de Clinton. Il a notamment dit qu'« elle a une longue histoire en tant que "faucon de guerre gauchiste [liberal war hawk]”, et la semaine dernière il a même accusé Google[6] de manipuler les suggestions de recherche afin de favoriser sa campagne ».
            Voir l'entrevue complète ici[7].


Note CVR : Rapprocher des propos de Michael Flynn de la Defense Intelligence Agency : «Former Obama intel official: Hillary Clinton should drop out » 13 février 2016, CNN. « Message du Renseignement Militaire (DIA) à Hillary Clinton : "retirez-vous de la course présidentielle pour cause d'investigation du FBI..."» (14 février 2016)




[3] Chacun peut les consulter ici : « Hillary Clinton Email Archive » (Wikileaks)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire