Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake

Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake
...SOUVENEZ-VOUS DE LA VIEILLE REPUBLIQUE... HISTORIQUEMENT : LE MEILLEUR DE LA VIEILLE EUROPE...PAS DE CIVILISATION SANS LIBERTE+INITIATIVE..."QUE ROME PRENNE GARDE A LA COLERE DES LEGIONS... --- ... REMEMBER THE OLD REPUBLIC --- HISTORICALLY : THE BEST OF THE OLD EUROPE --- NO CIVILISATION WITHOUT LIBERTY + INITIATIVE --- "LET ROME BEWARE THE LEGION'S WRATH"...

31 octobre 2016

1e vidéo solo de S. Pieczenik : « Un homme de confiance [Jeff Rovin] des Clinton s’exprime »



1e vidéo solo de S. Pieczenik : « Un homme de confiance [Jeff Rovin] des Clinton s’exprime »

 
Première vidéo de Steve Pieczenik (31 oct. 2016) son vrai visage :
Dans ce segment vidéo exclusif depuis son site Internet, l’initié [insider] aux arcanes du Gouvernement américain Steve Pieczenik révèle les détails concernant le l’homme de main [« fixer »] du Parti démocrate, Jeff Rovin.
Pour plus de renseignements : http://StevePieczenik.com

« Récemment, bon nombre d’entre vous avait pu lire dans les journaux l’histoire révélée à l’occasion de l’émission de Sean Hannity[1], l’histoire de Jeff Rovin, l’homme de confiance[2] des Clinton, ayant travaillé depuis 25 ou 26 ans pour eux, et qui était supposé s’assurer que bon nombre des comportements mécréants (irréguliers) des Clinton étaient étouffés, ainsi que toutes leurs indiscrétions passées.
En particulier, Jeff s’est exprimé il y a deux jours à l’occasion de l’émission de Sean Hannity, révélant qu’il avait travaillé au nom du journal National Enquirer, en tant que journaliste, mais que dans le même temps il travaillait en tant qu’homme de confiance pour Hillary Clinton et Bill Clinton, afin de s’assurer que ce qui pourrait être négatif en termes de publicité [pour les Clinton] serait totalement éliminé.
Jusqu’ici il faut comprendre que c’est un travail qui a été réalisé par beaucoup de gens, dans beaucoup d’administrations : en soi il n’y a rien de nouveau ici. [Il s’agit d’une tâche routinière dans le cadre de la marche d’un gouvernement, consistant à veiller au contrôle des informations potentiellement dommageables].

Mais ce qui est nouveau ici, c’est le fait qu’Hillary et Bill Clinton aient été à ce point impliqués dans tant de chicaneries et affaires illicites, alors que l’on pourrait penser qu’ils marchent littéralement sur l’eau, et n’ont aucune mauvaise habitude [antécédents] dans quelque domaine que ce soit. Or, comme nous le savons, Hillary est une menteuse compulsive, une fornicatrice, une femme de mauvaise réputation dans tous les domaines possibles, autant que Bill Clinton fut un Président aussi pathétique qu’il pouvait déjà l’être en tant qu’individu. Mais aujourd’hui nous savons ces choses au sujet de Bill Clinton, mais nous en savons un peu moins au sujet d’Hillary.
Et c’est là que sont intéressantes les informations de Jeff Rovin, exposant par le menu le fait qu’Hillary a eu un grand nombre d’affaires avec des jeunes femmes et des officiels seniors de la communauté de Hollywood, des femmes qui voulaient avoir une “affaire“ lesbienne avec Hillary. Hillary, par sa nature, et bien plus lesbienne qu’elle n’est bisexuelle, bien que le seul incident dans lequel elle ait eu une affaire qui soit devenue quelque peu notoire, fut celle avec son partenaire dans un cabinet juridique, Vince Foster, qui fut retrouvé mort à Washington D.C. il y a plus de 20 ans [1993], et les Clinton ont toujours prétendu qu’il s’était agi d’un suicide.
Il appartint alors à Jeff Rovin de créer l’apparence selon laquelle ce meurtre de Vince Foster, commis par on ne sait quelle personne à qui les Clinton ont pu l’ordonner, soit apparu comme un suicide. Donc, Jeff [Rovin] s’est exprimé [en 2016] au nom du National Enquirer, et ses collègues au sein du National Enquirer l’ont défendu, afin de dire globalement qu’il avait été recruté par les Clinton afin d’être leur homme de confiance, depuis plus de 25 ans.
Il se trouve que j’ai connu Jeff durant cette période de temps : il avait commencé à écrire avec moi et pour moi dans le cadre de la série Op-Center. Il est hautement doué en tant qu’écrivain, c’est un homme très sérieux d’une intégrité assez forte, et lorsque je lui ai demandé pourquoi a-t-il fait sortir cette vérité maintenant [sur les Clinton], il a simplement admis auprès de moi que le National Enquirer était en train d’être attaqué par les Clinton, en tant que journal respectable et en fait, l’une des choses aux sujets desquelles Jeff m’a toujours informé, c’est que le National Enquirer n’a jamais été poursuivi effectivement. En d’autres termes, si ils [le National Enquirer] rendent public quelque chose à votre sujet ou au sujet de votre arrière-plan, ce journal est assez précis [crédible en tant que source], et si vous voulez les traduire en justice, vous ne gagnez jamais vraiment.
Et bien dans ce cas, les Clinton ont [tout de même] tenté de chercher noise au National Enquirer, en dépit du fait qu’ils avaient pourtant eux-mêmes recruté Jeff Rovin et d’autres au sein du National Enquirer, afin d’écraser et réfuter tout ce qui aurait pu être négatif à leur sujet.

Donc en effet, les Clinton ont couru après leur propre autodestruction, et c’est quelque chose dont je veux à présent parler ici même : il y a en Hillary elle-même, et aussi chez Bill lui-même, ce besoin compulsif de créer continuellement des comportements irréguliers et des incidences malheureuses afin de transgresser littéralement leur rôle, comme si en fait ils cherchaient délibérément à être punis au final, et comme si ils étaient en train de vouloir être attrapés la main dans le sac, dans quelque activité illicite. Il ne s’est pas agi d’une seule fois, c’est pas uniquement pour Bill d’avoir été payé [corrompu] par les Chinois, dans l’Arkansas, ou à Taïwan[3]. Sam Walton, un ancien capitaine du Renseignement, qui les avait aidés à sortir de cette affaire, et fut canalisé [payé] en argent chinois, et aida la CIA à importer de la drogue via Mena, Arkansas[4]. Et ce n’était pas non plus [uniquement] le fait que Bill Clinton ait été affilié à la CI[A], mais [c’est le fait qu’]il soit allé sur sa lancée jusqu’à ternir sa propre réputation, la réputation de sa femme, la réputation de la CIA, la réputation de son camarade de chambrée à Oxford Strobe Talbott, qui était l’éditeur en chef du Time Magazine. Et dans le même temps, Hillary Clinton elle aussi a continué sur sa lancée, indépendamment de Bill, afin de ternir elle aussi ses références et sa réputation, en créant des affaires illicites (avec de jeunes femmes ou des femmes plus âgées, et parfois des hommes) qui furent facilités par Jeff Rovin et par d’autres au sein du National Enquirer.

À présent, quand vous analysez ce type de comportement, ce que vous voyez, c’est un trait [de personnalité] incroyablement autodestructeur au sein de chacun d’eux, qui a été cultivé des années durant grâce [à l’impunité] : ils n’ont jamais été tenus de rendre des comptes pour les conséquences de leur comportement. Ce qui me préoccupe le plus, c’est que Hillary Clinton revient à la Maison-Blanche en tant que potentiel préside des États-Unis : elle va en fait depuis cette place, importer et projeter tous ses tropismes et comportements autodestructeurs sur notre pays, et elle va s’engager dans d’autres guerres qui ne sont pas nécessaires, de la même façon qu’elle alla en Libye, sans nécessité, afin de soi-disant « dégager Kadhafi », alors qu’en fait il n’y avait aucun besoin de dégager Kadhafi : il était notre allié, il nous finançait[5] et pourtant elle alla sur sa lancée jusqu’à créer tout un faux narratif selon lequel il était en train de tuer son propre peuple, il y avait là-bas un soulèvement populaire alors qu’en fait il n’y en avait aucun.
Donc, ce que je suis en train de dire aux citoyens américains, c’est que de temps en temps je vais sortir de mon silence pour m’exprimer dans votre salon ou votre ordinateur [par le biais de ce genre de nouvelles vidéos], afin de décrire certaines de ces choses qui me préoccupent et qui devraient vous préoccuper.

Et en ce sens je veux saluer Jeff Rovin pour avoir osé s’exprimer, pour avoir “sorti“ [du jeu] Donna [Brazile][6] sur les enregistrements [allusion aux questions préparées à l’avance certainement], et pour être allé sur Fox News chez Sean Hannity afin de rendre public ce que sont vraiment les Clinton : des menteurs corrompus, mécréants, homosexuels, bisexuelle, lesbienne, etc.
Donc, il s’agit pour vous de décider, Monsieur et Madame Amérique [les citoyens américains] de décider ce que vous voulez faire de cette information, et comment vous voulez traiter votre futur Président(e) des États-Unis.
Et jusqu’à la fois prochaine, je vous fais mes adieux et je vous remercie pour l’opportunité de m’adresser à vous. »






Entrevue complète par Sean Hannity (Fox News, 24 octobre 2016) avec l’homme de confiance ["Fixer"] de Clinton, l’Opérationnel [Operative] Jeff Rovin, l’histoire des fuites via le National Enquirer, et de tous les moyens déployés par Hillary Clinton pour payer des reporters et auteurs afin d’étouffer tous les scandales.
[2] [Le « fixer », sous-entendu : l’homme de confiance chargé de « régler les problèmes »]
[3] NDT : « Sam Walton’s memo on supporting Bill Clinton » (Washington Post, non daté, Mémo du 4 novembre 1991) ; « Hillary Clinton was a Wal-Mart Director for 6 Years » (Progressive Press, 20 juin 2015) ; « Hillary Clinton’s Wal-Mart ties breed mistrust among liberals, boost Bernie Sanders » (Washington Times, 17 février 2016) ; « As a Director, Clinton Moved Wal-Mart Board, but Only So Far » (New York Times, 20 mai 2007) ; « Walmart's Walton family backing Clinton » (Washington Examiner, 9/7/16). Comprendre ici que Walmart fut l'un des principaux délocalisateur d'emplois américains en Chine, pour le plus grand bien du capitalisme spéculatif, mais pas celui des chômeurs américains…
[4] Pour la conexion entre les affaires : « Drug Wars: Brazil’s Amazon The New Rio Grande », Huffington Post, 09/08/2009).
[5] « Comment Kadhafi a cédé aux Américains » (Jeune Afrique, 5 janvier 2004).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire