Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake

Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake
...SOUVENEZ-VOUS DE LA VIEILLE REPUBLIQUE... HISTORIQUEMENT : LE MEILLEUR DE LA VIEILLE EUROPE...PAS DE CIVILISATION SANS LIBERTE+INITIATIVE..."QUE ROME PRENNE GARDE A LA COLERE DES LEGIONS... --- ... REMEMBER THE OLD REPUBLIC --- HISTORICALLY : THE BEST OF THE OLD EUROPE --- NO CIVILISATION WITHOUT LIBERTY + INITIATIVE --- "LET ROME BEWARE THE LEGION'S WRATH"...

27 octobre 2016

[Megyn Kelly] Chez les “Pressetituées“, la Gamelle est bonne !



Chez les “Pressetituées“, la Gamelle est bonne :

 

Rapprocher l’incroyable :

 

 « After Megyn Kelly Defends Hillary, Bill Clinton’s Rape Victim DESTROYS HER! [Après que la journaliste Megyn Kelly est défendue Hillary, une victime d’un viol commis par Bill Clinton la détruit » (Political Insider, 27 oct 2016)





« La beauté n’est qu’extérieure, Megyn Kelly est laide comme l’enfer l’intérieur »




« Megyn Kelly met son ego avant son pays :
elle est autant une journaliste que Charlie Manson est un humanitaire »




Rapprocher de :  « Report: Megyn Kelly Seeks over $20 Million a Year from Fox News [Megyn Kelly cherche à obtenir plus de 20 millions de dollars par an de Fox News]» (breitbart, 26 oct 2016)
 

NB : « Presstitute [Presstituées]», jeu de mot bien connu aux USA :

À New York, lors d’un banquet, le 25 septembre 1880, le célèbre journaliste John Swinton se fâche quand on propose de boire un toast à la liberté de la presse :
« Il n’existe pas, à ce jour, en Amérique, de presse libre et indépendante. Vous le savez aussi bien que moi. Pas un seul parmi vous n’ose écrire ses opinions honnêtes et vous savez très bien que si vous le faites, elles ne seront pas publiées. On me paye un salaire pour que je ne publie pas mes opinions et nous savons tous que si nous nous aventurions à le faire, nous nous retrouverions à la rue illico. Le travail du journaliste est la destruction de la vérité, le mensonge patent, la perversion des faits et la manipulation de l’opinion au service des Puissances de l’Argent. Nous sommes les outils obéissants des Puissants et des Riches qui tirent les ficelles dans les coulisses. Nos talents, nos facultés et nos vies appartiennent à ces hommes. Nous sommes des prostituées de l’intellect. Tout cela, vous le savez aussi bien que moi ! »
    (Cité dans : Labor’s Untold Story, de Richard O. Boyer et Herbert M. Morais,
NY, 1955/1979)


Conclusion CVR : Quant à la liberté de la presse, la bonne question c’est : qui est le souteneur ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire