Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake

Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake
...SOUVENEZ-VOUS DE LA VIEILLE REPUBLIQUE... HISTORIQUEMENT : LE MEILLEUR DE LA VIEILLE EUROPE...PAS DE CIVILISATION SANS LIBERTE+INITIATIVE..."QUE ROME PRENNE GARDE A LA COLERE DES LEGIONS... --- ... REMEMBER THE OLD REPUBLIC --- HISTORICALLY : THE BEST OF THE OLD EUROPE --- NO CIVILISATION WITHOUT LIBERTY + INITIATIVE --- "LET ROME BEWARE THE LEGION'S WRATH"...

21 janvier 2016

Sionistes et Néo-cons furieux d'avoir manqué leur coup (torpiller l'union militaire entre USA et Iran contre l'EI...)



« John McCain furieux que son false flag n’ait pas fonctionné » (Réseau International, 16 janvier 2016) : 


            Comme l’a rapporté 21Wire[1] plus tôt cette semaine, la mésaventure « improbable » de deux navires de la marine américaine égarés dans les eaux iraniennes, quelques heures seulement avant le discours du Président, suivi par le défilé habituel des archi-néocons venant à la télévision en temps réel pour déclarer que l’incident est « un acte d’agression » par l’Iran contre les  États-Unis, n’est pas une simple coïncidence...
            24 heures après l’incident, les Iraniens ont renvoyé les 11 marins américains, sains et saufs, et dans la bonne humeur. La seule victime de cet incident ayant subi un « état de stress pré-traumatique »,ce fut n certain sénateur américain, mortifié par le [peu de] résultat qui a suivi l’incident …

« McCain furieux que l’Iran ait bien traité les marins américains » (Daniel McAdams, Ron Paul Institut[2] (13 janvier 2016) :  
 
            « Les deux bateaux de l’US Navy et leurs dix marins, interceptés hier dans les eaux territoriales iraniennes, ont été relâchés et ont poursuivi leur chemin après une brève détention sur le sol iranien. Selon les rapports, l’intrusion serait due « à une panne de leur système de navigation». Les marins américains ont apparemment été bien traités, semblant apprécier un  bon repas  dans une ambiance détendue, et à la fin, ils  se sont excusés  pour l’erreur et ont remercié les Iraniens pour ce traitement.           






Grâce au changement de politique du président Obama sur l’Iran vers la collaboration et loin de l’isolationnisme, le secrétaire d’État John Kerry a pu  téléphoner à son homologue iranien  Mohammad Zarif, désamorçant ainsi rapidement ce que qu’il y a quelques mois aurait été une situation beaucoup plus grave.
            Cela devrait être de bonnes nouvelles relatives à la diplomatie et à la réduction des tensions avec des adversaires, mais le sénateur John McCain (AZ[Arizona]) ne l’a pas entendu de cette oreille.
            Dans le monde de John McCain, seuls les États-Unis ont le droit à la souveraineté nationale. L’armée américaine a le droit d’agir n’importe où et à n’importe quel moment et tout le reste du monde ne doit pas soulever de question.
            Selon McCain, « les navires militaires souverains sont exemptés de la détention, aux enquêtes etc. Leurs équipages ne sont pas soumis aux détentions et aux arrestations.  » Imaginez la mélodie qui aurait été chantée par McCain si un navire de la marine iranienne, bien armé, avait été repéré dans les eaux territoriales des États-Unis au large des côtes de New York. Aurait-il si rigoureusement condamné une interférence américaine dans les actions de navires souverains de l’Iran?
            Laissons le mot de la fin à la comparaison postée sur Twitter, comparant les différences entre les conditions américaines Iraniens de détention :
(la première image provient du scandale d'Abu Graïb, scandale très certainement mis en scène pour discréditer l'armée américaine et lui préférer des mercenaires privés...)


Source: Ron Paul Institut




[1] « 10 U.S. Navy Sailors Held by Iranian Military – Signs of a Neocon Political Stunt [10 marins américains retenus par militaires iraniens : les signes d'une manipulation politique néo conservatrice]» (21st Century Wire, 12 janvier 2016).

[2]Ron Paul est député du Texas à la Chambre des Représentants. Confortablement décrié par nos médias, précisément parce que ses prises de position sont souvent très intéressantes, allant parfois frontalement contre les déviances américaines.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire