Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake

Tryptique+remember Yorktown / réddition / Cheesapeake
...SOUVENEZ-VOUS DE LA VIEILLE REPUBLIQUE... HISTORIQUEMENT : LE MEILLEUR DE LA VIEILLE EUROPE...PAS DE CIVILISATION SANS LIBERTE+INITIATIVE..."QUE ROME PRENNE GARDE A LA COLERE DES LEGIONS... --- ... REMEMBER THE OLD REPUBLIC --- HISTORICALLY : THE BEST OF THE OLD EUROPE --- NO CIVILISATION WITHOUT LIBERTY + INITIATIVE --- "LET ROME BEWARE THE LEGION'S WRATH"...

9 novembre 2016

[Jovanovic1] Mea Maxima Culpa du NYT : "New York n'est pas le monde réel"




Par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2016 (Revue de Presse du 14 au 15 novembre 2016) :
 SPECIAL ÉLECTIONS AMERICAINES: 

NEW YORK TIMES: "RIVALS FAILED TO GAUGE HIS APPEAL TO WORKERS [les rivaux n'ont pas réussi à faire appel aux travailleurs]" et MEA CULPA [de la presse américaine - NYT]
Le New York Times a attendu le résultat des élections pour écrire (juste avec 8 mois de retard, LoL) que les Démocrates n'ont pas compris pourquoi Trump plaisait tant aux travailleurs. L'analyse montre en effet que ce sont majoritairement les salariés blancs américains qui l'ont élu. Vous vous rendez-compte ? Le NYT parle de "travailleurs", un terme que ses journalistes avaient totalement oublié... ils ont oublié aussi que la très grande majorité des Américains travaille pour vivre (à la sueur de leur front, c'est le cas de le dire).

Alors observez bien le choix de la photo du NYT: Donald Trump, les bras en croix (tel le Christ vainqueur dans une toile du XVIe siècle) est entouré de ses apôtres : - ) avec comme une nuée de petits anges au-dessus de la scène. Totalement fascinant et surréaliste. Le NYT s'est aplati devant le vainqueur... 



Regardez bien la carte ci-dessous, région par région (rouge = trump, bleu = clinton), c'est un raz de marée du vote pro-Trump, même si le système américain, très différent du nôtre, donne un compte légèrement supérieur à Hillary.
 

Encore plus étonnant, ce vendredi le rédacteur en chef du NYT Dean Baquet a reconnu que son quotidien avait une "vue insulaire du monde" (sic) et que cette vue ne lui a pas permis de voir ce qui se passait dans le pays...
En clair le New York Times voit la paille dans les yeux des Démocrates mais ne voit pas la poutre dans les siens. Il a déclaré: « If I have a mea culpa for journalists and journalism, it's that we've got to do a much better job of being on the road, out in the country, talking to different kinds of people than the people we talk to, especially if you happen to be a New York-based news organization, and remind ourselves that New York is not the real world [je dois faire mon mea culpa pour les journalistes pour le journalisme, cela signifie que nous avons à faire un meilleur travail et à être davantage sur les routes de ce pays, parler avec différents types de personnes plutôt qu’avec les gens avec lesquels nous parlons  [d’habitude], spécialement si il se trouve que vous êtes une organisation [journal] d’information basée à New York, et nous rappeler à nous-mêmes que New York n’est pas le monde réel [sic pour la concordance…]) ».
Wouaa... La belle excuse bidon assortie d'un mensonge : 3.000 personnes allaient aux meetings de Hillary contre 20.000 qui allaient à ceux de Trump !

Hey David, we saw it coming even from Paris !
Ou : les médias ridiculisés, essaient de rattraper leurs ventes.
Je souligne surtout que Trump n'a jamais payé des loosers pour manifester dans les meetings de Hillary. En revanche, George Soros a payé des loosers 15 dollars de l'heure pour "semer la violence et les bagarres" dans les meetings de Trump.
Mieux : George Soros finance actuellement les manifestations anti-Trump dans toutes les grandes villes américaines, dans l'espoir de lancer une sorte de révolution "Orange" à la manière ukrainienne aux USA.
Cela va être intéressant de voir si Trump
1) va vraiment mettre Hillary derrière les barreaux,
2) s'il va se venger de Soros, et
3) s'il va construire le fameux mur entre les US et le Mexique.
S'il ne tient pas ces promesses que tous les Américains ont entendu, comme Sarkozy avec son Karcher qui s'est transformé en pistolet à eau, eh bien le même sort l'attend.
Lire ici le mea culpa, maxima culpa du NYT dans le Washington Examiner. Revue de Presse : « New York Times executive editor: 'New York is not the real world' [le directeur exécutif du NYT [Dean Backet] : “New York n’est pas le monde réel“] » (Washington Examiner,10/11/16)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire